Dépenses: voyager combien ça nous coûte ?

Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering couchsurfing trustroots voyage argent money combien coute
traduction translationC’est une question récurrente que l’on nous pose: « Combien vous coûte votre voyage? » Et même si cette question nous agace souvent, elle mérite d’être posée car un Tour du Monde, contrairement à ce que l’on croit, est accessible à tous: il y en a pour tous les prix! Oui, il existe bien plusieurs façons de voyager, et la nôtre fonctionne beaucoup à l’économie: auto-stop, marche, hébergement chez l’habitant ou missions de volontariat, repas préparés nous-même… et surtout, avec un objectif de 0 avion!
 

 

Notre rapport à l’argent

voyager combien ça coute, argent, tour du monde, dépenses par pays, trip travel low budget pas cher autostop couchsurfing volontariat workaway
Notre aventure en autostop!
Avant de partir, nous étions déjà plutôt économes (pas de crédit en cours, de l’argent mis de côté) et minimalistes dans notre façon de vivre. Par exemple, nous préférons acheter des meubles ou du matériel multimédia d’occasion, nous achetons des vêtements quand nous en avons réellement besoin, nous réparons les vêtements troués et les petits objets que l’on aurait tendance à jeter au premier accroc, et surtout nous n’hésitons pas à récupérer et réutiliser tout ce qui peut l’être (vous pouvez retrouver tous nos DYI sur notre compte Pinterest).
Pour vous donner une idée plus précise, avant notre aventure, nous dépensions deux fois moins que la moyenne des français pour nous nourrir (tout ça en bio, local, et éthique!) grâce aux paniers de fruits et légumes de notre AMAP – et à notre volonté de cuisiner tous les repas, du petit-déjeuner au dîner! – mais aussi grâce aux économies faites sur la facture d’électricité (coupure du chauffe-eau pendant une absence longue durée, chauffage l’hiver que si nécessaire) et à toutes les petites économies du quotidien.
Et puis, comme nous avons l’habitude de le répéter, tout est affaire de priorité de dépense dans la vie: nous avons fait du voyage la nôtre! Et pour que le plaisir de voyager dure plus longtemps, nous avons également cherché d’autres astuces économiques comme souscrire un compte commun dans une banque mobile (Revolut) pour ne pas payer de frais bancaire à l’étranger! Si vous désirez financer un long voyage et commencer à faire des économies, on vous conseille de créer un petit tableau des dépenses quotidiennes afin de rapidement identifier les postes de dépenses les plus lourds et ceux qui peuvent être diminués. C’est très visuel, et ça permet d’ajuster rapidement vos futures dépenses!
 
 

Les dépenses au départ

Malgré notre volonté de réduire les coûts au maximum, certaines dépenses se sont retrouvées incompressibles… En ce qui nous concerne, nous avons dépensé environ 1200€/personne avant le début du voyage:

(vaccins non remboursés)

La plupart sont bien entendus facultatifs mais nous avons décidé de nous protéger au maximum – comme nous vous l’expliquons dans ce post.

Même si la plupart des traitements nous ont été remboursés par notre couverture sociale et notre mutuelle, quelques traitements sont restés à notre charge comme la moustiquaire, les pansements, les pastilles chlorées ou le traitement anti-paludisme…

Durant toute la durée de notre voyage, nous sommes couverts par une assurance voyage type « Tour du Monde » couvrant les frais médicaux, le rapatriement si nécessaire et la responsabilité civile (si vous commettez des dégâts). On est d’accord: 400 à 500€/personne, c’est une grosse dépense d’argent… mais une dépense qui s’est avérée essentielle, quand Margaux a eu son accident en Bosnie-Herzégovine.

(tarif couple en 2016)

La première année de notre voyage, nous avons choisi de nous inscrire sur le site web workaway pour contacter de potentiels hôtes et effectuer des missions de volontariat à l’étranger contre l’hébergement et les repas. Un choix que nous n’avons pas regretté, avec pas moins de 7 missions effectuées en Europe et Turquie! En revanche, nous n’avons pas renouvelé notre abonnement pour la suite: d’une part à cause de l’augmentation déraisonnable des tarifs du site, et d’autre part parce que nous avons la possibilité de trouver gratuitement des contacts fiables via d’autres plateformes (groupes Facebook dédiés au volontariat par exemple).

Alors bien sûr, ces dépenses ne prennent pas en compte le coût du matériel, des vêtements et sacs que nous avons pris… Mais nous avons emporté avec nous des vêtements et du matériel que nous avions déjà, sans compter les petits objets bien utiles que nos amis et familles nous ont offerts avant notre départ!  🙂 

 

Nos dépenses par pays

Avant de regarder de plus près nos dépenses, on souhaitait vous rappeler que notre but est de voyager en mode « éconologique« , c’est-à-dire de façon écologique mais surtout économique (et sans avion!). Nous économisons donc beaucoup d’argent sur le budget transport, en faisant de l’autostop, et sur l’hébergement car nous sommes hébergés presque 100% du temps. Pour les quelques fois (4 fois exactement depuis le début de notre aventure!) où nous devons payer un hébergement, nous prenons toujours une chambre double en hôtel, ce qui revient moins cher que deux lits en dortoir dans une auberge.
En revanche, nous avons souhaité de ne pas être regardant sur les dépenses en terme de santé, loisirs et nourriture (de préférence saine et de qualité), que nous cuisinons pour nous et nos hôtes en remerciement de leur hospitalité. Et puis, nous ne nous refusons jamais de se payer un petit verre ou deux de temps à autre!  😉 
Enfin, les moyennes en terme de dépenses que nous indiquons dans cet article sont tirées de notre propre expérience, à un moment précis. Elles varient forcément d’une personne à l’autre, en fonction de ses besoins et envies, du taux de change en vigueur… Dans notre cas, nous avons choisi d’alterner l’hébergement gratuit chez l’habitant et les missions de volontariat pour nous permettre de nous reposer entre deux journées d’autostop, mais aussi de visiter un peu le pays dans lequel nous sommes et de s’imprégner de sa culture. Il est donc tout à fait possible de voyager sans quasiment rien dépenser en ne faisant que de l’autostop, du volontariat et du glanage alimentaire par exemple! 
 
 

* prix / jour / personne

EUROPE

Expérience du 20 Oct 2016 au 16 Dec 2016.

A regarder ce premier bilan de dépenses, nous sommes plutôt satisfaits… l’Italie étant en théorie le pays le plus « cher » de notre parcours! Dans le détail, la moitié de notre budget italien a été consacré à la nourriture car nous avons l’habitude de cuisiner et partager nos repas avec nos hôtes, qui ont la gentillesse de nous héberger gratuitement. Malheureusement, l’autostop et l’accueil chez l’habitant n’ont pas toujours fonctionné pour nous… nous avons ainsi payé 3 nuits à l’hôtel le moins cher des environs (en moyenne 40€ la nuit pour deux) et quelques billets de train ou de bus. Quant aux visites, nous nous sommes limités à visiter le moins d’attractions possible, car en Italie tout se monnaie, même les chemins de randonnée des 5 terre!

Retrouvez notre article sur l’Italie du nord, ainsi que nos recettes italiennes!

Expérience du 16 Dec 2016 au 16 Jan 2017:

1 mois ou 31 jours exactement passés en Slovénie, durant lesquels nos dépenses ont diminuées considérablement par rapport à celles effectuées en Italie. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les produits « essentiels » (nourriture, hygiène) en Slovénie ne sont pas forcément moins chers qu’en France ou en Italie.

Une telle économie a donc pu se faire grâce à l’hébergement chez l’habitant 100% du temps (aucune nuit payée à l’hôtel), à une semaine complète passée en tant que volontaires à la ferme sans rien dépenser et aux petits prix pratiqués dans les bars, où on peut boire un verre de vin pour 0,60€ seulement! Les visites effectuées ont eu une part plus importante dans nos dépenses: nous n’en avons pourtant pas fait beaucoup mais elles ont coûté plus cher (16€/personne pour visiter la grotte de Škocjan). Nous avons eu aussi l’occasion de nous faire prêter une voiture, pour laquelle il a fallu mettre de l’essence… on reste quand même dans un budget total très abordable pour ce pays!

Expériences du 16 Jan 2017 au 17 Fev 2017 et du 15 Mar 2017 au 31 Mar 2017:

Après 1 mois et demi passé en Croatie, on peut dire que le budget total a bien diminué! Comment l’expliquer? Sans doute par un coût de la vie moins cher qu’en Slovénie, des trajets effectués majoritairement en autostop, des tickets d’entrée pour les parcs nationaux (Plitvice, Krka) à prix dérisoires à cause de la basse saison (4€ l’entrée) et surtout deux semaines passées en volontariat nourris et logés… La Croatie en basse saison n’offre que des avantages tant niveau prix que disponibilité des hôtes! En revanche, il nous a fallu payer quelques transports comme le bus, les ferries et le train; par facilité ou par échec d’autostop… et ces transports n’ont pas été donné (15€ le trajet pour un adulte en bus de Plitvice à Sibenik).

Expérience du 17 Fev 2017 au 22 Fev 2017:

Il est a priori  difficile de juger du coût de la vie monténégrin, tant notre séjour y fut court (une semaine!). Après la Croatie, nous avons tout de même pu constater que les prix dans les épiceries étaient plus bas… Pour notre plus grand bonheur!

Expérience du 22 Fev 2017 au 15 Mar 2017:

Ne vous fiez pas aux apparences, voyager en Bosnie-Herzégovine coûte beaucoup moins cher que le reste des pays de l’ex-Yougoslavie! Nourriture, boissons (1€ le litre de bière, qui dit mieux?), transports n’ont pratiquement rien coûté. Sur les 21 jours passés sur les routes de Bosnie-Herzégovine, nous nous sommes payé 1 nuit d’hôtel (Gaux était malade!) et n’avons pas effectué de missions de volontariat: autant de facteurs qui influent sur le bilan final!

Expérience du 31 Mars 2017 au 23 Avril 2017: 

Courses et bières: cela résume bien nos dépenses quotidiennes en Serbie! Car entre les visites gratuites de monastères orthodoxes, l’autostop, et l’incroyable hospitalité serbe; notre budget n’a finalement pas été beaucoup impacté… 

Expérience du 23 Avril 2017 au 03 Mai 2017:

L’hospitalité et l’autostop ayant très bien fonctionné au Kosovo, nos dépenses ont pu se limiter uniquement à l’achat de nourriture pour nous et nos hôtes! Et en plus, tous les monastères visités nous ont rien coûté (entrée libre!)

Expérience du 03 Mai 2017 au 19 Mai 2017:

Pas de grosses folies en Albanie! Nuits passées chez l’habitant ou sur la plage à la belle étoile, nous avons pu concentrer nos dépenses uniquement sur la nourriture et les visites (châteaux, Blue Eye…). Définitivement un des pays les moins chers d’Europe!

Expérience du 19 Mai 2017 au 01 Août 2017:

La Grèce, aussi peu coûteuse que l’Albanie? Non pas tout à fait: sur les deux mois et demi passés sous le soleil grec, nous avons passé un mois entier en tant que volontaires, nourris et logés! Aucun frais d’hébergement, peu de frais de transport (métro et tramway pour sortir d’Athènes), nous nous sommes donc fait plaisir sur la bonne nourriture et les visites de sites archéologiques (assez coûteuses quand on sait que le ticket d’entrée pour Delphes est à 12€ au lieu de 6€ les années précédentes!)

Expérience du 01 Aout 2017 au 14 Septembre 2017:

Assurément, le pays le moins cher des Balkans… et celui où on a été accueillis comme des rois! Entre l’hospitalité, le stop (en voiture et ULM!) et une mission de volontariat légèrement rémunérée, il ne nous restait plus qu’à profiter en visitant le pays (grottes, pourboires de tours guidés) et à savourer des bières et spécialités locales à petits prix (5€/personne le repas en moyenne, 1,10€/L de bière!)

ASIE centrale

Expérience du 14 Sep 2017 au 19 Nov 2017:

Changement de continent, changement d’ambiance: nous sommes dorénavant passés sous la barre de 1€/jour/personne dépensé! Comment avons-nous fait? On aurait tendance à vous répondre: la générosité turque… Et le mot est faible! Nourriture, hospitalité, bienveillance, transports; ici les invités sont rois, et dès qu’un turc vous prend sous son aile il est quasiment impossible de refuser tout ce qu’il va vous donner, sinon ça serait le vexer! Alors du coup, que comprennent nos dépenses? Des visites (Pamukkale, Ephèse entre autres), les transports stambouliotes et des bières (assez chères, car surtaxées). 

Soon

Soon

SOON

 

 

*Article rédigé d’après notre expérience personnelle uniquement*

Vous avez aimé? Commentez, partagez, ou bien suivez nos aventures :)

2 thoughts on “Dépenses: voyager combien ça nous coûte ?

  1. Salut Julien, salut Margaux, ici Carole de Premier-Research !!

    Votre aventure est top et c'est un plaisir de vous lire et de visionner vos photos et vidéos ! J'avais eu la chance de visiter la Croatie et Mostar et voir vos jolies photos des centaines de marches de Dubrovnik, des parcs nationaux croates et du pont de Mostar avec sa rivière bleue/verte m'ont bien fait plaisir 🙂

    Margaux, j'espère que ton nez et ton arcade sourcilière vont mieux… ! 🙁

    Je suis sure que vous êtes déjà au courant que cela existe mais moi j'ai découvert récemment qu'on peut "vendre" ses photos sur internet et donc gagner de l'argent grâce à elles et sans beaucoup d'efforts… Un bon moyen de faire perdurer votre voyage à moindre coût 😉

    Si besoin, les sites sont shutterstock, fotolia ou encore dreamstime.

    A bientôt et bonne continuation pour votre voyage !

    Carole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *