Le phénomène « begpackers », une dérive occidentale

beg-packers Le phénomène "begpackers", une dérive occidentale Humeurs
world-flags-globe-final Le phénomène "begpackers", une dérive occidentale Humeurs    En résumé: un nouveau phénomène émerge en Asie du Sud: des touristes « blancs occidentaux » feraient la manche pour financer en partie leur voyage, soit en vendant des cartes postales ou des friandises aux locaux, soit en brandissant une pancarte racoleuse. Ces mendiants d’un genre nouveau sont appelés Begpackers, jeu de mots entre beg (supplier) et backpacker (routard).
 
 
Notre humeur: en colère!
Tout d’abord, nous tenons à dire que nous condamnons totalement cette pratique, qui montre un irrespect total pour les populations locales – qui vivent, rappelons-le, avec un niveau de vie bien en-dessous du minimum en vigueur dans le pays d’origine du backpacker. Cela renvoie aussi une image très peu flatteuse de la communauté des backpackers et de leurs concitoyens!

L’article met en avant une infime minorité de backpackers

En revanche, on tenait à souligner que cet article – comme la plupart des articles ou reportages largement diffusés dans les média, en quête de sensationnalisme – ne montre qu’une infime minorité de jeunes backpackers, souvent inconscients et complètement immatures!  Heureusement, on trouve toujours sur les routes une majorité de backpackers voyageant à la rencontre des locaux, dans l’échange humain et l’entraide, dans le respect et l’adaptabilité… un peu comme nous!
Ne faites donc pas d’amalgames!
 
 

 

*Article rédigé d’après notre expérience personnelle uniquement*
Share this!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar