Istanbul, à la croisée des mondes – Turquie

0 Partages

Istanbul a été la première étape de notre épopée turque. Et quelle étape! Située à la jonction des continents européen et asiatique, on pourrait dire qu’Istanbul est à la croisée des mondes: celui de l’ouest avec celui de l’est, celui du passé avec celui du présent… Petit retour sur une semaine inoubliable, dans une capitale historique!


Quelques informations utiles :

Istanbul est une (très) grande métropole de 14,8 millions d’habitants (recensement 2016): attend-toi à voir du monde, partout, mais surtout beaucoup de trafic! 

La ville se divise en deux: le côté européen, qui inclut une vingtaine de quartiers de Silivri à Beşiktaş, et le côté asiatique, incluant entre autres les quartiers Üsküdar, Kadiköy et Pendik.

À part se balader dans le centre historique, il vaut mieux prendre les transports (bus, métro, tramway, ferry). Il faudra débourser 6TL pour te procurer une carte de transport « Istanbulkart » dans n’importe quel kiosque en ville ou station et la recharger régulièrement pour te déplacer (en moyenne 2,15TL pour un trajet).

Si tu souhaites visiter plusieurs musées dont Sainte-Sophie et le palais Topkapı, prend un pass « Museum pass Istanbul » à 85TL (valable 5 jours). Ce pass s’achète aux guichets situés à l’entrée de chaque musée, et te permet de couper les files d’attente. En revanche, si tu es plutôt petit budget (ou pas vraiment intéressé par les musées!), tu peux toujours visiter toutes les mosquées d’Istanbul et le Grand Bazar gratuitement!

 

Côté Européen

Pour visiter: quartier historique Sultanhamet

C’est l’incontournable de votre séjour à Istanbul: se balader à pied dans le centre-ville historique (Fatih) pour y admirer toutes les merveilles stambouliotes! Au programme: une visite à la Mosquée Bleue, reconnaissable de loin avec ses 6 minarets; les obélisques de la place Sultan Ahmet (obélisque de Théodose, la colonne serpentine et l’obélisque « muré »), la grande Sainte-Sophie et sa cour abritant les tombeaux de princes ottomans (partie gratuite), la citerne basilique, la gare historique d’Istanbul Sirkeci, la Mosquée Souleyman et ses jardins avec vue sur le Bosphore,  le Grand Bazar et la mosquée Nuruosmaniye… En plus, les locaux auront à cœur de te guider à travers leur ville! N’hésite pas à demander leur aide ou à te rendre au Free Tour (tour guidé, basé sur les pourboires). 

Istanbul turkey turquie serialhikers voyage alternatif autostop volontariat hitchhiking volonteering tour du monde mosque
recettes turques serialhikers cook cuisine turquie turkish breakfast izmir
Istanbul turkey saint sophie sophia turquie serialhikers voyage alternatif autostop volontariat hitchhiking volonteering tour du monde
Sainte Sophie
Istanbul turkey grand bazar turquie serialhikers voyage alternatif autostop volontariat hitchhiking volonteering tour du monde
Le Grand Bazar

Pour se balader: quartiers Cibali et Balat

Istanbul turkey turquie balat serialhikers voyage alternatif autostop volontariat hitchhiking volonteering tour du monde

Lorsque tu iras au centre-ville historique, fais un petit détour dans les quartiers ouest de Cibali et Balat. Là-bas, le temps semble s’être figé: pas de vendeurs ambulants ni de touristes, des ruelles bordées de vieilles maisons en bois et une vie de quartier paisible, à l’extrême opposé de l’agitation permanente d’Istanbul! On se laisse facilement happés par la beauté des maisons des rues de Cibali (Haydar Hamamı Sk, Haydar Caddesi), avant de redescendre en direction de la corne d’Or en longeant les ruines d’une muraille (Cibali Kapısı). L’exploration continue à Balat, un ancien quartier grec: après une pause photo devant les portes colorées du 74, Camcı Çeşmesi Ykş; on s’assoit prendre une tasse de thé dans un des cafés de Yıldırım ou Vodina Caddesi. On reste également bouche bée devant ces immeubles victoriens aux couleurs passées. Le clou du spectacle? Le lycée grec orthodoxe Phanar, qui domine la butte de Balat et offre une vue exquise sur tout le quartier!

Pour s’amuser: quartiers Galata et Taksim

À la nuit tombée, traverse le pont de Galata (Galata Köprüsü) et imprégne-toi de l’ambiance joyeuse et festive, créée par la foule de pêcheurs à la ligne vendant leur pêche du jour. Monte jusqu’à la tour Galata, et assistere aux spectacles de rue qui se jouent quotidiennement – des danses folkloriques endiablées, ou des chants traditionnels. Puis, depuis l’arrêt Şişhane, marche sur l’avenue Istiklal et explore tous ses passages cachés (Avrupa pasaji, Çiçek pasaji). Tu ne t’ennuieras pas une seconde car toute la nuit bars, restaurants et clubs accueillent leurs clients chaleureusement – et à titre personnel, nous recommandons le bar Varuna Gezgin, pour sa décoration et son toit-terrasse avec vue sur le Bosphore!

Côté asiatique

Pour admirer le Bosphore: quartier Üsküdar

En parlant de vue sur le Bosphore, et après plusieurs tours d’Istanbul, on doit t’avouer que l’on n’a pas trouvé meilleur spot que les berges d’Üsküdar, face à la Tour de Léandre (Maiden tower). De là, on peut regarder les ferrys stambouliotes danser sur l’eau, se délecter des derniers rayons du soleil éclairant les minarets de Sainte Sophie et de la Mosquée bleue, et rire des mouettes volant derrière les bateaux, à la recherche d’un morceau de pain jeté par dessus bord. Si tu adores photographier des paysages, ne cherche plus: pose ton trépied à Üsküdar!

Istanbul turkey turquie serialhikers voyage alternatif autostop volontariat hitchhiking volonteering tour du monde
Coucher de soleil sur le Bosphore

Pour boire un verre entre amis: quartier Kadiköy

Après une semaine remplie, il n’est rien de mieux que d’aller prendre un dernier verre entre amis dans le quartier Kadiköy! Tous les locaux te le conseilleront d’ailleurs… Pour se faire, il te faudra marcher, depuis le terminal du ferry, dans les petites rues parallèles à l’axe Söğütlü Çeşme. Tu ne manqueras pas de trouver un bar sympathique ou une petite table dans un décor original – comme s’asseoir sous des dizaines de parapluies multicolores par exemple! Mais tu veux connaître le top du top? Il s’agit du bar-restaurant Piraye Cafe du centre culturel Nazim Hikmet

En savoir plus sur la Turquie:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *
0 Partages
Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *