Sarajevo, une capitale historique incontournable – Bosnie-Herzégovine

0 Partages

Passage obligé dans notre périple en Bosnie-Herzégovine, nous avons eu un gros coup de cœur pour Sarajevo, la capitale historique du pays – une ville d’une incroyable diversité culturelle et religieuse, dotée d’une richesse historique indéniable! On te propose de revivre notre exploration de la capitale, riche en trouvailles et petits détails!


Découvrir l’histoire de Sarajevo

Adeptes d’histoire et de petits détails croustillants du passé, nous avons pris plaisir à découvrir l’histoire de Sarajevo à travers 4 enjeux cruciaux:

Le premier tramway électrifié d’Europe

Le 1er tramway électrifié en Europe a vu le jour à Sarajevo. Inauguré le 1er janvier 1885, le tramway dessert toujours les principaux quartiers de la capitale – pratique pour pouvoir la visiter d’un bout à l’autre!

Le point de départ de la 1ère Guerre Mondiale

L’héritier au trône austro-hongrois Franz Ferdinand a été assassiné lors d’une visite officielle à Sarajevo par un commando pro-yougoslave: souviens-toi, c’est bien par ce crime que la 1ère Guerre Mondiale débuta en 1914! Le lieu exact de l’assassinat est encore visible: à l’angle d’un ancien café, près du pont latin, une plaque commémorative rappelle ce tragique incident.

Les Jeux Olympiques d’hiver

En 1984, la capitale a hébergé les Jeux Olympique d’Hiver organisés par l’ex-Yougoslavie. On peut encore y voir des infrastructures abandonnées tout autour de la ville: de la piste de bobsleigh (voie apoleva cesta) au stade olympique (avenue alipasina) en terminant par les tremplins d’Igman utilisés lors des épreuves de saut à ski, les terrains d’exploration ne manquent pas à Sarajevo!

Le siège de Sarajevo

La guerre d’indépendance de la Bosnie-Herzégovine a atteint son apogée avec le siège de Sarajevo entre 1992 et 1995: on peut encore voir les traces laissées par la guerre un peu partout sur les bâtiments de la ville mais aussi au sol avec les « roses de Sarajevo » (des trous laissés par des explosions mortelles, rebouchés à l’enduit rose)

Informations utiles:

Pour en savoir plus, on te conseille vraiment de te joindre au Free Tour de Sarajevo (visite gratuite par un guide certifié, basée sur les pourboires)!

Se balader à Sarajevo

Il faut savoir que Sarajevo est une ville tout en longueur, entourée de montagnes. Nous avons distingué 3 parties, basé sur les différents types architecturaux observés:

  • à l’est, des maisons et commerces à influence ottomane,
  • au centre, un centre-ville d’influence austro-hongroise
  • à l’ouest, des grands immeubles de béton construits au temps du régime communiste

Notre visite s’est concentrée au centre et à l’est de la ville, où on retrouve la cathédrale catholique, l’église orthodoxe, la grande mosquée Gari Husbrev et la synagogue sur l’autre rive. Depuis la fontaine Sebilj, on te conseille d’arpenter le bazar puis de remonter à l’est, le long du cimetière en direction du Bastion Jaune/Zuta tabija (rue Jekovac). Non loin derrière tu peux aussi admirer l’ancienne base militaire, complètement abandonnée (bijela cesma). Redescend en suivant la rivière Miljacka, passe devant la bibliothèque nationale Vijecnica et continue jusqu’au théâtre national. De là, pars à la rencontre des joueurs d’échec de rue, des artistes, des bars animés, du bus londonien du Murphy’s et de la flamme éternelle. Après cela, une pause méritée sera la bienvenue: ça tombe bien, on te donne aussi nos meilleures adresses!

Nos meilleures adresses

Avec notre budget, nous avons l’habitude de limiter nos sorties (restaurants & bars) sauf lorsqu’un de nos hôtes nous propose quelque chose de chouette! On aura eu finalement l’occasion de tester de très bonnes adresses, que l’on voudrait partager avec toi:

  • Balkan Express: un bar à la décoration vintage
  • Kino Bosna: l’ancien cinéma transformé en bar!
  • Brasserie Sarajvesko: la brasserie de la fameuse bière locale
  • les petits restaurants cachés de l’ancien bazar, accessibles sur la route entre la fontaine Sebilj et Morića Han

En savoir plus sur la Bosnie-Herzégovine:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *