Destination Serbie: notre guide voyage

0 Partages

La Serbie ne jouit peut-être pas d’une aussi bonne image que le reste des Balkans et pourtant… Il y a tellement de choses à voir en Serbie, sans compter sur la gentillesse et l’hospitalité des Serbes! Cette fois, on t’emmène à la découverte de ce pays au cœur des Balkans, méconnu des touristes, qui nous a charmé avec sa gastronomie, son patrimoine culturel et ses coins de nature encore sauvages!


Visa et passage frontière

Pour les citoyens français

Depuis la Croatie

SerialHikers stop autostop world monde tour hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage sans avion no fly serbie serbia monastry monastère

Que voir en Serbie?

Se perdre dans les grandes villes de Serbie

Les grandes villes serbes

Bačka Palanka, Novi Sad, Belgrade, Smedereska Palanka, Jagodina, Kragujevac, Kraljevo, Cačak, Ivanjica, Novi Pazar… On peut dire qu’on aura traversé un bon nombre de villes au cours de notre périple. Et même si toutes ces villes avaient un petit quelque chose, comme:
– le centre-ville piéton de Smedereska Palanka,
– le parc Durdevo Brdo de Jagodina,
– le centre-ville historique et le grand parc de Kragujevac,
– la place srpskih ratnika et les bords de l’Ibar à Kraljevo,
– les randonnées autour d’Ivanjica,
– la vieille tour et le centre de Novi Pazar…
… nous avons largement préféré Belgrade et Novi Sad, deux grandes villes avec une architecture très typique et une richesse culturelle indéniable! 

Belgrade

La capitale de Serbie, à la confluence de la Save et du Danube, offre un cadre très agréable pour les jeunes baroudeurs que nous sommes! Au menu: promenades, passages secrets, bars atypiques, visite guidée gratuite et un panorama incroyable depuis la forteresse. En somme, une jolie métropole avec son lot d’histoire et de petits trésors!

Novi Sad

On a vraiment apprécié se balader dans le centre-ville de Novi-Sad, en déambulant dans les ruelles de Zmaj Jovina et Dunavska, en se perdant dans la fraîcheur du parc Danube puis en découvrant les petits passages secrets de la Trg Mladenaca et du Boulevard Mihajla Pupina… Après un arrêt dans le quartier Petrovardin et une contemplation de la ville depuis les remparts de la forteresse, après un petit détour par la plage de Novi Sad, il était temps de terminer la journée… sous les feux des lumières éclairant la somptueuse cathédrale et la place Slobode!

Découvrir le patrimoine précieux de Serbie

Les monastères orthodoxes

Nous n’avons pas fini de vanter la richesse patrimoniale de la Serbie, qui regorge de vieux et beaux monastères orthodoxes que l’on peut visiter gratuitement! Ne te prive donc pas de ces visites, il serait bien dommage d’y passer à côté!… 

Explorer la nature Serbe

Les Méandres d’Uvac

Au sud ouest de la Serbie, région très montagneuse à sillonner absolument, nous avons été subjugués autant par les vieux monastères orthodoxes que par les méandres d’Uvac, un lieu tout à fait unique! Car c’est au bord d’une vallée, à cinq kilomètres de la route principale, que l’on peut admirer les zigzags dessinés par la rivière Uvac au creux d’une nature riche par sa faune (réserve de vautours fauves) et sa flore!

Les sources d’eau chaude naturelles (non fait)

Savais-tu que la Serbie était réputée pour ses sources d’eau chaude naturelles? Avec notre petit budget, nous ne nous sommes pas risqués à payer un ticket d’entrée pour se baigner dans ces eaux naturellement chaudes et soufrées… Néanmoins, certains locaux nous ont indiqué quelques sources à faire comme celles d’Ovcar Banja ou de Sokobanja! En règle générale, tous les noms de village contenant “Banja” (bains) devraient t’indiquer la présence d’une source d’eau chaude naturelle… Amuse-toi à les trouver!

Le saviez-vous?

Un pays orthodoxe

En Serbie, la religion majoritairement pratiquée est, bien entendu, la religion orthodoxe. Historiquement, religion orthodoxe et peuple slave se retrouvent très liés; c’est pourquoi les serbes ont beaucoup d’affinités avec d’autres pays orthodoxes comme la Russie ou le Monténégro (devenu indépendant de la Serbie, suite à un référendum en 2006).

Des traumatismes encore présents…

Bien que les serbes souffrent aujourd’hui d’une mauvaise réputation, à cause de l’implication de leur pays dans plusieurs guerres, il faut savoir que les serbes souffrent aussi de traumatismes de guerre comme le massacre des serbes durant la 2nde Guerre mondiale dans les camps de concentration Oustachis ou plus récemment, le bombardement de Belgrade par l’OTAN en 1999 pour mettre fin au conflit kosovar…

Fêter sa Slava

La slava, ou célébration du Saint Patron de la famille, est une fête très répandue en Serbie et toute aussi importante qu’un anniversaire ou la Pâque orthodoxe: ce jour-là, famille et amis proches sont conviés à une cérémonie religieuse et surtout… à un grand festin! D’ailleurs, pour sa slava, l’employé est dispensé de travailler par un jour férié!

Bataille d’oeufs!

Les Pâques fêtées en Serbie, c’est d’abord des œufs peints à la main, dans toutes les couleurs (à l’inverse des pays occidentaux où la tradition, plus commerciale, consiste à cacher aux enfants des œufs en chocolat…) mais surtout un combat d’œufs où les participants frappent leurs œufs les uns sur les autres! Honneur au dernier œuf survivant: il restera dans la maison jusqu’à la prochaine pâques, pour porter chance à la famille!

Paquets neutres

Nous avons été étonnés de constater que les gens, en particulier les jeunes, fumaient beaucoup moins en Serbie qu’ailleurs: cela s’explique sans doute par une politique anti-tabac efficace qui oblige les magasins à couvrir les marques des paquets de cigarettes par un papier blanc!

In love with… Poutine

Ça ne nous a pas échappé: à Belgrade, les boutiques de souvenirs regorgent de babioles et vêtements à l »effigie de… Poutine. Poutine avec un ours, Poutine torse-nu muscles saillants, Poutine assis sur un trône… Les serbes, sans doute nostalgique de la grande Serbie, vouent un véritable culte au leader russe!

Le voyage alternatif en Serbie

Le budget

Pas de grosses folies en Serbie, grâce à un coût de la vie plutôt bas. Les Serbes étant également très généreux, nous avons eu bien du mal à refuser les repas gargantuesques ou verres de rakja qui nous étaient offerts! Pour le reste, nous avons surtout économisé en préparant tous nos repas nous-mêmes, ou en achetant des bureks végétariens dans les boulangeries.

250 – 350 Dinars

180 – 300 Dinars

SerialHikers stop autostop world monde tour hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage sans avion no fly recettes recipes balkans
Burek

L’autostop

Pratique relativement courante et facile en Serbie, l’autostop nous a permis de traverser tout le pays en 3 semaines! N’hésite pas à échanger avec la communauté sur le groupe Facebook Hitchhiking Balkan pour en savoir plus. Mais si tu dois prendre les transports, privilégie le covoiturage grâce au groupe Facebook Trazim-Nudim prevoz (attention, annonces en serbo-croate) ou le train, moins cher que le bus!

L’hospitalité

Hébergés 100% du temps grâce aux hôtes contactés via les réseaux d’hospitalité, on est persuadés que tu n’auras aucun mal, toi aussi, à trouver des contacts serbes pour t’héberger! 

Nos coups de coeur

Sans compter les verres de rakja « faits maison » (un autre coup de cœur, à sa manière!), voici ce que nous avons préféré en Serbie:

En savoir plus sur la Serbie:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *