Voyager minimaliste: un sac léger, mais pas que!

42 Partages

Vivre mieux avec moins“: ce credo, c’est celui du minimalisme, un mode de vie qui prône un retour à l’essentiel, en réduisant volontairement ses possessions. Avec comme mot d’ordre le désencombrement, le minimalisme s’est invité dans le voyage – et notamment dans les sacs de voyageurs. Voyager minimaliste signifie-t-il donc voyager avec un sac à dos léger? Oui… Mais pas que!


Ce qu’on entend par voyager minimaliste

On va commencer par un aveu: pendant longtemps, nous n’avons pas osé parler de minimalisme en voyage, car on pensait ne pas être vraiment minimalistes… Véridique! Avec notre matériel de camping et tout notre équipement multimédia, on s’est rajouté des kilos supplémentaires dont certains voyageurs arrivent à bien se passer (oh, le beau syndrôme de l’imposteur!).

Aujourd’hui, avec le temps et l’expérience, on a réalisé que le minimalisme ne se limitait pas qu’au poids du sac: le minimalisme est en fait une philosophie de vie à part entière, une manière de vivre qui consiste à ne garder que l’essentiel, à se débarrasser de l’accumulation de matériel pour vivre plus simplement, plus librement. Et ça, on peut dire que le minimalisme, cela fait depuis belle lurette que nous l’avons adopté !…

Nos astuces pour voyager minimaliste

Avant de te partager quelques astuces (issues de notre expérience, et reflétant nos convictions), on souhaitait insister sur plusieurs points: d’abord, voyager minimaliste n’est pas quelque chose d’inné; cela s’apprend. Tous les voyageurs sans exception ont dû ré-ajuster leur sac au cours de leur(s) voyage(s), commis quelques faux-pas dans leur façon de consommer malgré leurs bonnes intentions. Il faut donc arrêter de culpabiliser parce que ton sac fait plus de 8 kilos, ou parce que tu n’arrives pas à te débarasser de choses matérielles qui n’ont pourtant aucune utilité. Mais surtout, garde bien à l’esprit qu’un voyageur minimaliste parfait, ça n’existe pas!

Raisonner ses choix

“Allez, on le prend, au cas où“. Au cas où… À force de cumuler des affaires “au cas où”, on se retrouve avec des sacs beaucoup trop lourds. Et bien souvent, le “au cas où” se transforme en “pas utile du tout”. Pour voyager minimaliste, il faut donc commencer par raisonner ses choix: Quel est l’intérêt pour moi de prendre cela? En aurais-je réellement besoin? Son coût de fabrication en vaut-il la peine? Avant de partir, fais des essais, pèse, re-trie, enlève tout ce qui se révèle superflu (vêtements en trop, emballages inutiles, médicaments périssables et non essentiels, etc). Et si vraiment tu finis par manquer de quelque chose, ne t’inquiète pas: tu pourras toujours te le procurer sur place. 

Privilégier les produits double-emploi

Pour voyager plus léger, on te conseille vraiment de privilégier les vêtements et accessoires double emploi. Non seulement c’est un super gain de place dans ton sac, mais cela te fait aussi faire des économies!

Côté vêtements

  • Pantalon de randonnée convertible en short en tissu léger et imperméable, l’élément 2-en-1 idéal!
  • Les maillots de bain qui servent également de sous-vêtement
  • T-shirt manche longue léger pour les journées plus fraîches, à la plage pour se protéger du soleil, pour sortir en soirée ou se protéger contre les moustiques
  • Robe casual pour la plage ou les sorties
  • Un foulard qui se porte l’hiver en écharpe, ou l’été sur la tête

Côté accessoires

  • Le savon de Marseille qui nettoie parfaitement le corps, les vêtements, la vaisselle sale… 
  • La paire de ciseaux qui permet de tout couper, y compris nos cheveux et la barbe de Julien!
  • La corde solide pour étendre nos vêtements après lavage, ou accrocher plus solidement nos sacs à l’arrière d’un véhicule
  • L’indispensable couteau-suisse dont les fonctions “lame”, “tire-bouchon”, “décapsuleur” et “pince” nous ont déjà plusieurs fois dépannés!
  • La liseuse qui nous permet de stocker plusieurs livres, sans s’encombrer

Réparer, troquer

“Des trous, des petits trous, toujours des petits trous…” Depuis notre départ, on en a collectionné pas mal, des petits trous! Seulement, au lieu de jeter notre matériel au premier défaut constaté, on a réparé (ou fait réparer). Cela a permis que l’on garde nos affaires essentielles dans la durée, en évitant de racheter du neuf et de transporter indéfiniment vêtement ou objet défectueux, faute de savoir où le déposer pour y être recyclé.

Côté troc, il nous est arrivé plusieurs fois de troquer des vêtements avec d’autres voyageurs. Une super alternative qui nous a permis de récupérer des vêtements plus adaptés, de vivre un beau moment d’échange et de rendre tout le monde heureux!

Adopter le zéro déchet

Minimalisme et zéro déchet sont deux concepts étroitement liés: en cherchant à se recentrer sur l’essentiel avec le minimalisme, on se rapproche aussi d’une forme d’autosuffisance, d’un mode de vie plus écologique. Des valeurs que l’on retrouve tout à fait dans le zéro déchet, où l’on cherche à produire le moins possible de déchets! 

En pratique, nous voyageons avec un set de couverts réutilisables (fourchette, cuillère, paille, baguettes chinoises), ainsi que de tot bags pour faire nos courses au marché local et d’une paille filtrante. Malgré notre vigilance, on s’est déjà retrouvé quelques fois avec des sacs plastiques en faisant les courses ou que des conducteurs d’autostop attentionés nous offrent des bouteilles d’eau en plastique. Dans ce cas, nous réutilisons ces contenants plutôt que de les jeter directement à la poubelle!

Un mot d’ordre: la déconsommation

C’est sans doute le conseil que tu ne trouveras nul part ailleurs sur les blogs de voyage (même de voyageurs alternatifs!), car on y trouve généralement des liens sponsorisés ou des listes d’accessoires à offrir à un voyageur. De notre côté, on prône plutôt la déconsommation à l’achat impulsif (bien souvent de gadgets “Made in China” qui auront voyagé bien plus que toi). Plutôt que de dévaliser ta boutique de sport préférée, garde ton budget pour le dépenser autrement, au cours de ton voyage ou en t’équipant, lorsque cela est nécessaire, avec du matériel d’occasion. On a tout à y gagner: pour nous, pour notre porte-monnaie et surtout pour notre planète!

Voyager minimaliste, un choix vers plus de liberté

On est d’accord: emporter le minimum permet de ne pas trop se casser le dos et galérer à porter son sac. Mais le fait de voyager minimaliste a également plein d’autres avantages:

  • C’est plus écologique: dès lors que l’on s’oriente vers la déconsommation et une reduction d’achats inutiles pour ne pas s’encombrer, la démarche devient forcément plus écologique!
  • C’est aussi plus économique 
  • C’est quand même plus pratique pour voyager: ça évite de s’éparpiller, de perdre du temps à chercher un item en particulier dans son sac
  • On voyage plus sereinement: on limite les pertes (moins d’affaires à gérer, donc moins de risques d’oubli), et surtout les vols (qui aurait envie de te piquer du vieux matériel d’occasion?)

Mais le plus gros avantage à nos yeux, c’est qu’en se libérant un peu plus de l’accumulation matérielle, on fait également un grand pas vers plus d’autonomie, plus de liberté. Et ça, ça vaut bien quelques petits efforts!

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

42 Partages
Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *