0 Partages

Destination Bosnie Herzégovine: notre guide voyage

traduction translationParmi les préjugés que l’on a pu entendre sur la Bosnie-Herzégovine, il en est un particulièrement tenace: les bosniens seraient des personnes rustres, fermées, vivant un pays toujours en proie à des conflits… Évidemment, cela est totalement FAUX! Il suffit de visiter la Bosnie-Herzégovine pour se rendre compte que ce pays, désormais en paix, offre une incroyable diversité: nature, culture, histoire… Tout y est, et on a adoré!

Que faire en Bosnie-Herzégovine?

  • Ville
Notre passage en Bosnie-Herzégovine nous a conduit à travers plusieurs villes: Trebinje, Mostar, Konjic, Sarajevo, Zenica, Banja-Luka, Gradiska… Mais parmi elles, on en retiendra que deux, pour leur charme et leur histoire: Mostar et Sarajevo!
  • Insolite

Savais-tu qu’à Jablanica, il existe un pont ferroviaire détruit… 3 fois? Profitant d’un petit arrêt sur la route le long de la rivière Neretva, il ne nous a pas été difficile d’apercevoir cette attraction plutôt… insolite!

  • Nature

Notre hit de Bosnie-Herzegovine

On n'imagine plus la Bosnie-Herzegovine sans le fameux groupe des Dubioza Kolektiv! Leur titre "No escape from Balkan" a d'ailleurs servi de base à notre video de voyage!

Le saviez-vous?

  • La Bosnie, sans oublier la Herzégovine!

On a tendance à nommer ce pays la Bosnie par raccourci, mais il faudra changer nos habitudes: il s’agit de la Bosnie-Herzégovine, un pays qui comprend la région de Bosnie (région du nord, très verte avec de nombreuses rivières) et la Herzégovine (une région de montagnes au sud, plus aride).

  • Un pays et... 3 communautés

En Bosnie-Herzégovine, tu vas donc croiser des Bosniaques musulmans, des populations catholiques croates et des populations serbes orthodoxes! Ces populations ne se mélangent pas vraiment, à l’instar des entités qu’elles forment et qui régissent le pays: la Fédération de Bosnie-Herzégovine et la République serbe de Bosnie. Mais ce n’est pas tout…

  • Un pays et... 3 présidents!

Trois présidents élus au suffrage universel par chaque communauté (Bosniaque, Croate ou Serbe) et effectuant deux mandats de 8 mois par rotation, pour une durée totale de 4 ans… La présidence à tour du rôle par chacun des trois représentants garantit l’égalité entre les communautés et s’appelle un triumvirat… mais nous, nous appelons ça un sac de nœuds!

  • Un équilibre fragile

Comme tu l’auras deviné, l’équilibre de ce pays divisé en entités semble très fragile, et les tensions se font encore ressentir. Ce qui nous a sans doute le plus choqué, c’est les différents régimes scolaires auxquels sont soumis certains élèves (école bosniaque, croate ou serbe): l’histoire du pays y est abordée de manière totalement différente, rendant le processus de réconciliation très compliqué!

  • Une partie de Raub?

Le raub est un jeu de cartes très populaire en Bosnie-Herzégovine, dont les règles rappellent d’autres jeux de cartes traditionnelles (belotte, tarot): on démarre à 21 points, le but étant d’arriver à 0 en premier. Le dealer distribue deux cartes à chacun des joueurs, en retourne une au centre et redistribue 2 cartes (chaque joueur aura 4 cartes en main). Pour gagner un tour, il faudra jouer le plus de cartes de la même couleur que celle retournée (nommée atout).

  • Retirez vos chaussures!...

Avant d’entrer chez ton hôte bosnien, assure-toi de retirer tes chaussures à l’entrée: des petits chaussons te seront prêtés, ne t’inquiète donc pas pour tes pieds!

Le voyage alternatif en Bosnie-Herzégovine

Le budget

Il nous a été assez facile de visiter la Bosnie-Herzégovine avec un petit budget grâce à un coût de la vie pas très élevé (pour un standard européen), à la générosité des locaux et à l’autostop qui marche plutôt bien! Pour profiter de ton séjour sans te ruiner, on te conseille également de:

  • Cuisiner des produits achetés sur les marchés (moins chers et meilleurs qu’en supermarché!) ou de  pique-niquer, avec des produits frais comme des burek en boulangerie ou du délicieux ajvar à étaler sur du pain.
  • Profiter du Free Tour à Sarajevo, une visite gratuite de 2h faite par un guide certifié et basée sur les pourboires!

Bon à savoir: les prix courants

Un burek végétarien: 2 BAM
Une pinte de bière: 2,30 – 2,60 BAM

L’autostop

Pratiquer l’autostop (n’hésite pas à échanger avec la communauté des autostoppeurs sur le groupe Facebook Hitchhiking Balkan) s’est révélé relativement facile en Bosnie-Herzgovine, où la pratique semble assez répandue même parmi les locaux. En moyenne, l’attente n’a pas excédé 30 minutes. En cas de problème, il existe des solutions de covoiturage grâce au groupe Facebook Trazim-Nudim prevoz (attention, la plupart des posts sont en serbo-croate ou bosniens! Une astuce: repère les annonces commençant par “Nudim” = offre) 

L’hospitalité

Concernant l’hospitalité, tu trouveras plusieurs offres sur les sites alternatifs de logement chez l’habitant ou de volontariat. Autrement, les Bosniens sont des gens très hospitaliers: tu n’auras aucun mal à te faire inviter!

Nos coups de coeur

Au final, nous gardons un très bon souvenir de notre passage en Bosnie-Herzégovine et honnêtement, nous avons toujours été très bien accueilli dans ce pays, au point même de se faire interviewer par un journaliste local lors de notre passage à Konjic.
Et nos coups de cœur dans tout ça? Les voici:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *
0 Partages

Laisser un commentaire