Destination Albanie: notre guide voyage

8 Partages

Avant notre voyage, nous n’envisagions pas du tout de visiter un pays tel que l’Albanie, car rien ne nous incitait à y aller… Et ça aurait été une belle erreur de ne pas visiter ce pays! Car l’Albanie, pays dont les frontières sont restées fermées jusqu’au début des années 90, recèle encore bien des trésors pour les baroudeurs en quête de nature, de plages, de dépaysement et d’immersion culturelle!


Visa et passage frontière

Pour les citoyens français

Depuis le Kosovo

SerialHikers stop autostop world monde tour hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage sans avion no fly gjirokaster albanie albania

Que voir en Albanie?

Découvrir l’Histoire du pays

Les villes historiques à découvrir: Berat et Gjirokaster

De manière générale, les villes côtières en Albanie ne nous ont pas franchement plu: touristiques et bétonnées (à l’image de Shengjin), elles n’ont rien d’authentique et en décevront certainement plus d’un! Les amateurs d’histoire pourront trouver de quoi se consoler en visitant l’amphithéâtre romain (IIe siècle) de Durrës, le vieux centre et le monastère de l’île de Zvernec à Vlorë, le château fortifié d’Himarë… Heureusement, la déception s’arrête là car il existe bien des villes charmantes en Albanie, telles que Berat et Gjirokaster… Des villes que l’on t’invite à découvrir sans plus tarder!

Tirana, la capitale branchée

La capitale du pays est certes un concentré d’activités (bars branchés et clubs en tout genre) et de richesse, mais c’est également un concentré d’histoire avec ses bunkers transformés en galeries d’art, sa vieille mosquée, la Tour de l’Horloge, son palais des cultures incluant l’Opéra national ainsi que l’ancienne demeure du dictateur Enver Hoxha. N’hésite pas à te joindre au Free Tour (tour guidé de 2h, basé sur les pourboires) pour en savoir plus!

Admirer la beauté de la nature

Le Blue Eye, une source envoutante

Une source d’eau pure, jaillissant des profondeurs d’une rivière en créant un “oeil bleu” turquoise à la surface… un spectacle envoûtant, dont les couleurs vives ont imprimé en nous un souvenir indélébile!

Le Parc National Divjaka

Quelle chance d’avoir rencontré un des managers de ce parc naturel protégé! Avec des pins à perte de vue, des lagunes, une grande plage sablonneuse et d’adorables pélicans, ce sanctuaire d’oiseaux aquatiques (pélicans, cormorans noirs, sternes naines, etc) représente une vraie bulle d’air sur la côte albanaise. À visiter absolument!

Découvrir la côte albanaise, de Sköder à Ksamil

La mythique Riviera Albanaise

Une des plus belles routes du monde, selon nous! Oscillant entre mer turquoise et montagnes abruptes, cheminant au cœur de petits villages authentiques tel que Dhërmi, laisse-toi guider sur cette route mythique, le long de la Riviera albanaise, pour découvrir la beauté de la côte et des plages secrètes!

Sköder, une ville d’histoire

Ville sans prétention, Shkodër saura te séduire grâce à la vue magnifique sur la mer, le grand lac et les montagnes frontalières du Monténégro depuis la forteresse (Rozana castle, entrée: 200LEK). Aux environs de Shkodër, tu pourras également apprécier l’île de Shurdhah et les plages de Velipojë, deux sites conseillés par les locaux – mais que nous n’avons pas pu visiter, par manque de temps… Une autre option qui nous a également été conseillée est de visiter le parc national de la vallée de Valbona, en passant par le lac de Komani, Fierze et Bajram Curri.

Le saviez-vous?

Eau non potable

Prévoie une bonne gourde: en Albanie, boire l’eau du robinet est très déconseillé! Ceci dit, tu pourras toujours faire comme nous et remplir ta gourde directement à la source du Blue Eye!

La culture du cannabis

Savais-tu que l’Albanie est le producteur n°1 du cannabis européen? Le gramme d’herbe se vendant très bien dans les pays d’Europe de l’ouest, une partie des locaux y ont vu une aubaine: la culture du cannabis s’est donc intensifiée en Albanie ces dernières années… à grand renfort de pesticides, qui ont fini par exterminer bon nombre d’abeilles!

Des bunkers par milliers

On ne compte même plus le nombre de bunkers aperçus sur notre route… C’est à se poser la question si le communiste Enver Hoxha, qui a régné en Albanie jusqu’à sa mort en 1985, n’avait pas la folie des grandeurs! Mention spéciale aux bunkers transformés en Bunk’Art à Tirana: une reconversion particulièrement réussie!

Une conduite risquée

Si tu conduis sur les routes en Albanie, fais très attention: les conducteurs ne respectent pas toujours les règles de bonne conduite (dépassement dangereux, stationnement gênant, klaxon intempestif, etc). Quand on pense que la plupart des Albanais ont acquis une voiture et leur permis il y a quelques années, du fait de l’interdiction de conduire au temps de la dictature communiste (moins de 1000 voitures en circulation, toutes affiliées au régime!), cela fait un peu froid dans le dos!…

La vengeance par le sang

En Albanie, une vieille tradition oblige la famille d’une victime de meurtre à se venger par le sang: on parle de vendetta ou de « reprise du sang », c’est-à-dire le meurtre prémédité de l’assassin ou un de ses proches afin de « laver le sang du dernier meurtre par un nouveau sang ». Touristes, pas d’inquiétude à avoir: cette tradition, née et perpétrée dans les montagnes entre quelques familles albanaises tend à disparaître (selon nos sources, moins de 300 familles seraient concernées sur le territoire et des médiations sont mises en place afin d’y mettre un terme).

Citerne sur toit

Bénéficiant du soleil et d’un climat méditerranéen très clément, il n’est donc pas étonnant de voir, au-dessus de chaque toit, un système de chauffe-eau avec panneaux photovoltaïques.

De l’or noir

Du cannabis, des champs cultivables… et de l’or noir! Il s’agit de la principale ressource naturelle de Zharrëz, petit village situé au sud de Fier.

Le voyage alternatif en Albanie

Le budget

Visiter l’Albanie avec un petit budget? Bien entendu que c’est possible, même si le coût de la vie est déjà bas! En faisant tes courses dans les marchés de rue ou petites épiceries, tu feras de sacrées économies. Une autre astuce économique est d’acheter tes repas à emporter dans les « street-food » – ces petits commerces qui préparent des sandwichs grecs ou une salade composée sous tes yeux!

400 Lek

140 – 180 Lek

SerialHikers stop autostop world monde tour hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage sans avion no fly recettes recipes balkans

L’autostop

Dans ce pays il est très facile d’y arrêter une voiture – mais attention aux « faux taxis« : avant de rentrer dans la voiture, met bien les choses au clair avec le conducteur en lui disant « skam lek » ou « yo lek » (ce qui signifie « pas de Lek », Lek étant la monnaie locale).

L’hospitalité

Nous avons eu parfois du mal à trouver un hôte sur les réseaux d’hospitalité – ceux-ci n’étant pas encore très répandus en Albanie. Mais même sans tente ni hébergement, nous avons pu passer deux merveilleuses nuits à la belle étoile sur les plages de la Riviera Albanaise!

Nos coups de coeur

Comme d’habitude, nous finirons cet article en te donnant notre liste de coups de cœur:

  • Les villages typiques de Berat et Gjirokaster
  • La Riviera albanaise, avec un gros coup de cœur pour la petite crique de Gjipe!
  • La vue depuis la forteresse de Shkodër et les environs de Shkodër

Après ça, nous espérons t’avoir donné envie de visiter l’Albanie, ses paysages insolites, et ses habitants très chaleureux et hospitaliers!

En savoir plus sur l’Albanie:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

8 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *