2 Partages

Destination Hong Kong: notre guide voyage

drapeaux-monde-globe-traductionÉtape longue et imprévue de notre voyage, Hong Kong ne nous a pas déçus: derrière ses grattes-ciels et ses grandes artères où règnent l’opulence, le stress et la superficialité,  on y a découvert des quartiers plus traditionnels, des bouts de nature pour randonner ou se baigner, des villages où il fait bon vivre. Retour avec une pointe de nostalgie sur cette étape marquante, véritable chamboulement dans notre voyage!

Que faire à Hong Kong?

  • En ville
  • Treks
  • Villages et Baies
  • Îles
  • Insolite

Le coup de canon de Causeway Bay (Noonday Gun)

En débarquant au Royal HK Yacht Club situé à Causeway Bay, quelle ne fut pas notre surprise d’être accueillis par… un coup de canon! En réalité, le tir de canon est une vieille tradition que les employés de Jardine Matheson (un conglomérat Hongkongais) s’appliquent à perpétuer. Un évènement auquel on peut assister tous les jours à Causeway Bay, à midi tapante.

Le saviez-vous?

  • Souvenirs à l'anglaise

Avec une histoire marquée par la domination des anglais pendant environ 156 ans, pas étonnant de voir que Hong Kong a conservé des traces de ce passé! Vieu tramway à impériale, circulation à gauche, langue anglaise officielle, mixité culturelle… Les HongKongais nés avant 1997 (année de rétrocession de Hong Kong à la Chine) possèdent même la double nationalité!

  • L'échéance 2047

Le 1er Juillet 1997, Hong Kong est retourné sous le contrôle de la Chine – sous certaines conditions: Hong Kong a gardé une autonomie administrative et politique; c’est pourquoi on parle de Région Autonome ou encore “d’un pays avec deux systèmes” (en parlant de la Chine). Cette autonomie, selon la Déclaration officielle, prendra fin en 2047. À cette échéance, Hong Kong dépendra complètement de l’administration chinoise!

  • Haut standing

“Saviez-vous que 97% du PIB de Hong Kong est détenu par une centaine de personnes?” nous apprend notre interlocuteur, un résident de Hong Kong. Sa remarque nous étonne à peine: depuis notre arrivée, on ne compte plus le nombre de sans-abris ou de prêteurs sur gage (pawnshop) aperçus en centre-ville… Une disparité importante et une pauvreté qui s’aggrave, touchant près de 20% de Hong Kongais à l’heure actuelle.

  • Une jeunesse révoltée

Depuis juin 2019, la cité est en proie à de nombreuses manifestations – sous l’impulsion d’une jeunesse révoltée, souvent endettée. La principale revendication? Le maintien des libertés, peu à peu restreintes par des manoeuvres politiques chinoises…

  • La cité des ninjas

Quel est le point commun entre Bruce Lee et Jackie Chan, ces acteurs connus de films d’action et maîtres en art martiaux? Eh bien, cela tient en deux mots: Hong Kong! Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le musée retraçant la vie et le parcours de Bruce Lee se trouve à Hong Kong!

Le voyage alternatif à Hong Kong

Le budget

Comme à Singapour, la vie à Hong Kong n’est pas donnée: on a eu beau la plupart du temps acheter notre nourriture au marché local, limiter nos déplacements pour ne pas payer des transports inutiles… la facture est quand même vite montée.
Heureusement, nous avons fait la rencontre de formidables personnes qui nous ont non seulement offert l’hospitalité mais aussi invités à de véritables festins, à goûter de la bière “maison” et qui nous ont couvert de bien d’autres petites attentions – que nous ne sommes pas prêts d’oublier!…

Bon à savoir: les prix courants

Un plat végétarien dans un petit restaurant: 20 – 25 HK$
Street-food végétarien: 6 – 12 HK$ (petite quantité)
0,5L de bière en supermarché: 10 – 15 HK$
0,5L de bière en bar: 30 HK$ (prix happy hour)

L’hospitalité

Même si le réseau CouchSurfing compte pas mal de membres HongKongais, être hébergé gratuitement à Hong Kong peut s’avérer (très) difficile, compte-tenu de l’étroitesse des logements. Dans notre cas, nous avons eu l’incroyable chance d’être hébergés sur des bateaux (HouseBoat), en échange de services rendus aux propriétaires (peinture, vernissage des bois, entretien général etc).

Le bivouac

Nous ne l’avons personnellement pas essayé, mais il serait tout à fait possible de poser sa tente sur la plage de Shek-O ou sur les îles alentours, comme Lamma ou Cheung Chau. Hong-Kong possède une multitude de toilettes publiques bien entretenues, ainsi que des cabines de douche gratuites à disposition des baigneurs sur chaque plage publique.

Pour plus de détails, on t’invite à regarder la page Hong Kong sur le site Nomadwiki: il n’y a pas plus complet!

Nos coups de coeur

On a beau avoir eu quelques coups de coeur dans cette ville, notre plus gros coup de coeur aura été pour tous nos amis et voisins résidents Hong Kongais, qui nous ont accueillis, gâtés, occupés, appris des choses durant notre longue attente (6 mois!) avant de repartir. On ne les oubliera pas de si tôt, tout comme certains de nos lieux favoris:

  • L’île de Cheung Chau 
  • Le petit village authentique de Shek-o
  • Le quartier de Tai Ping Shan

Nos déceptions

Comme en Chine, nous avons été déçus le côté hyper-capitaliste et l’hyper-consommation à Hong-Kong poussés à l’extrême. Ici, la philosophie de Lavoisier de “rien ne se crée, tout se transforme” est facilement remplacée par “tout s’achète, tout se jette”… Dans une métropole de services tournée vers l’argent, on ne va pas s’étonner de voir l’écologie reléguer au dernier plan!…

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

2 Partages

Laisser un commentaire