Karakol, terre d’accueil kirghize

2 Partages

Karakol. Cette petite ville de campagne kirghize a fini par se forger un nom auprès des voyageurs qui, pressés de partir à l’assaut des montagnes et de randonner au lac Ala-Kul, sont passés à côté de tout ce que Karakol avait à leur offrir. Parfaitement intégrés à la vie locale, nous sommes restés plus de deux mois à Karakol – sans jamais se lasser de son charme, de son patrimoine, de son bazar local et de l’atmosphère paisible qui règne sur cette terre d’accueil…


Sur les traces des premiers colons russes

L’histoire de Karakol débute avec l’arrivée des premiers colons russes, de riches marchands, qui y ont bâti de grandes maisons en bois aux multiples fenêtres colorées disséminées un peu partout au centre de la ville. On a même trouvé une carte en-ligne recensant toutes les maisons historiques de Karakol, avec le nom de leurs propriétaires et quelques images d’archive en noir & blanc: de quoi initier une belle chasse au trésor, à la recherche de toutes ces remarquables maisons!

Mais l’héritage des premiers colons russes ne s’arrête pas là: à côté du bazar central de la ville, on y trouve une magnifique cathédrale orthodoxe tout en bois (Holy Trinity Catheral). Cette cathédrale, bâtie en 1895, se visite aussi bien de l’extérieur via le jardin fleuri qui l’entoure, que de l’intérieur.

L’héritage des Dounganes et Tatars à Karakol

Dans les années 1880, beaucoup de Dounganes (une communauté de chinois musulmans) ont fui les persécutions auxquelles ils faisaient face en Chine, leur pays d’origine. Venus s’installer à Karakol et dans les petits villages autour, les Dounganes ont fait bâtir une mosquée colorée avec un toit évasé – rappelant les pagodes chinoises (Mosquée Dungan, Bektenova Street). Au fil des ans, ils ont également ouvert plusieurs petits restaurants en face du petit bazar pour y proposer un plat traditionel doungane que l’on te conseille de goûter absolument: l’Ashlan Fuu (allée Ashlan Fuu, située entre Jusaev Street et Lomonosov Street).

Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering recettes recipes food cuisine asie centrale kirghizistan Kyrgyzstan karakol ashlan fu
Ashlan Fuu
Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering asie centrale kirghizistan Kyrgyzstan karakol dungan doungane mosque
Mosquée Doungane

Quand aux Tatars (une communauté turque, originaire de Russie), ils ont également bâti leur propre mosquée (Mosquée Tatar, Zhamansariev Street).

Une terre d’accueil pour les voyageurs

Du fait de son emplacement idéal au pied des montagnes, Karakol accueille aussi tous les voyageurs amateurs de randonnées en haute montagne et de grands espaces verts. 

Si la randonnée au lac Ala Kul reste un incontournable, nous avons aussi beaucoup apprécié notre journée de randonnée à travers les chemins de l’arboretum d’Ak Suu jusqu’à atteindre la station de ski de Karakol. Il n’existe malheureusement pas de carte pour ces chemins officieux, à peine tracés par la foulée des chevaux qui viennent paître dans la montagne: rien de tel qu’un bon GPS pour se repérer, et un bon pique-nique pour tenir la journée! 

Tout savoir sur le trek d’Ala Kul

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

2 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *