world-flags-globe-translation

“Vous faites un Tour du Monde?” “Oui!” “Alors, vous avez aussi prévu d’aller en Amérique?” “Non, pas pour le moment…” “Donc, vous ne faites pas vraiment un Tour du Monde!…” Mais qu’est-ce que ça veut dire au juste, faire vraiment le Tour du Monde? Est-il nécessaire de le faire dans un sens donné? De visiter tous les continents? De visiter un nombre minimum de pays? De ces échanges et questions est née une profonde réflexion, sur la définition que l’on donne aux mots “Tour du Monde” (ou TDM pour les intimes) – une expression couramment utilisée par les voyageurs pour décrire un voyage au long cours. Alors, Tour du Monde ou pas Tour du Monde?

 

Définitions d’un Tour du Monde (trouvées sur Internet)

📖 La définition littérale

“Un Tour du Monde est un voyage qui consiste à parcourir complètement et dans un sens donné le globe terrestre jusqu’à revenir à son point de départ” (source: wikipedia)

Parmi les exemples concrets se rapportant à cette définition, on peut citer l’expédition maritime de Magellan (1519-1522), le Tour du Monde de l’avion fonctionnant à l’énergie solaire Solar Impulse en 2016, les exploits des navigateurs du Vendée Globe et du Golden Globe Challenge, sans oublier le héros fictionnel de Jules Verne qui réussit l’exploit de boucler un Tour du Monde en 80 jours!

Cette définition ne prend en compte:

  • ni la durée (que cela soit 1 jour, 80 jours, 3 ans, 50 ans ou toute une vie!)
  • ni le moyen utilisé (à pieds, à vélo, en moto, en van aménagé, en bateau, en avion, à trottinette, à cloche-pieds, en fauteuil roulant…)
  • ni un nombre minimum de lieux à visiter (cela peut même être égal à zéro!)

 

💻 La définition “actuelle”

De nos jours, la plupart des personnes de la génération Y (personnes nées entre les années 80 et 2000) considère un Tour du Monde comme un rite de passage, un must-do. Comme si un voyageur qui n’aurait pas fait de Tour du Monde ne serait pas un vrai voyageur… Il y a un effet de mode, une tendance à partir loin, à l’autre bout du Monde, à s’évader vers des destinations exotiques – tout cela encouragé par les réseaux sociaux (merci Instagram et ses photos “travel lifestyle”!). La définition “actuelle” repose donc sur des chiffres, du vécu: en 2014, le site TourduMondiste lance une grande enquête auprès de leurs internautes (pour la plupart francophones). Il en ressort qu’un “tourdumondiste” part en moyenne en Tour du Monde à 27 ans, pour une durée de 11 mois, prend 9 avions, traverse 13 pays avec un budget total de 15000€, dont 3500€ exclusivement dédiés aux billets d’avion.

La définition “actuelle” est donc plus restreinte que la définition littérale, puisqu’elle donne au Tour du Monde une limite de temps (11 mois) et ne mentionne que l’avion comme moyen de transport. On notera également que les continents Europe et Afrique sont les moins visités par les voyageurs en Tour du Monde: 12% des routards incluent l’Europe dans leur parcours, 13% l’Afrique… tandis que 100% des voyageurs interrogés ont visité l’Asie!

 

 

Notre définition d’un Tour du Monde

On ne sait toujours pas quoi répondre à la question “qu’est-ce qu’un Tour du Monde”, sans doute parce qu’il n’existe pas une façon de faire un Tour du Monde. En revanche, on sait déjà ce qu’on ne mettrait pas dans la définition d’un Tour du Monde selon nous:

 

🌍 Se limiter à l’élément Terre

Voyager autour du monde ce n’est pas se limiter à l’élément Terre et aux beaux paysages inertes de notre planète. Quand on parle de faire un Tour du Monde, on inclut aussi le monde du vivant – c’est-à-dire observer les animaux dans leur élément naturel, découvrir une flore que l’on ne connaît pas (comme de nouveaux fruits et légumes!) mais surtout… interagir avec les gens qui habitent la même planète que nous!

 

🌐 Se limiter dans l’espace

Visiter tous les continents en se limitant à un seul pays par continent, ou visiter un continent éloigné au nôtre et en revenir par l’autre sens, ce n’est pas non plus faire un Tour du Monde. Hors de question de poser le pied dans chaque pays, de prendre un selfie et d’en repartir, juste pour “faire joli sur le passeport”: voyager, ce n’est pas une course aux tampons…

 

⏱️ Se limiter dans le temps

C’est un des regrets que les voyageurs formulent le plus souvent: “J’aurais préféré prendre plus mon temps… Partir plus longtemps… Visiter moins de pays…” Effectivement, que peut-on réellement apprendre, voir, découvrir en 11 mois? C’est pourquoi nous avons adopté le voyage alternatif pour réaliser notre Tour du Monde – afin de prendre le temps d’explorer chaque pays traversé, apprécier le moment présent, les rencontres, assimiler les nouvelles découvertes et suivre nos envies, sans se contraindre!

 

↪️ Voyager dans un sens donné

Vous souhaitez à tous prix faire une circonvolution pour vous vantez d’avoir vraiment réalisé un Tour du Monde? Et bien, pas nous! Nous ne voulons pas suivre d’itinéraire précis, suivre à tous prix une trajectoire dans un sens donné – même si en regardant notre parcours sur une carte, nous voyons un itinéraire d’Ouest en Est se dessiner. Nous préférons laisser place à l’imprévu qu’il nous emmène au nord, au sud, à l’ouest ou à l’est; nous ramène sur nos pas ou nous fait faire quelques détours!…

 

 

Alors, Tour du Monde ou pas Tour du Monde?

La vraie conclusion, c’est qu’il n’existe pas un Tour du Monde type: nous considérons faire un Tour du Monde, à notre façon. Comme nous avons déjà parcouru plus de 40000 kilomètres (la circonférence de la Terre) en stop sur deux continents différents, on pourrait dire que nous avons déjà réalisé un Tour du Monde… Non?

Dans tous les cas, notre vision d’un Tour du Monde ne se rapproche d’aucune des deux définitions trouvées sur Internet, car:

  • contrairement à la définition “actuelle” nous voyageons sans avion, sans limite de temps, de pays et de budget (et d’ailleurs, nous sommes très loin en-dessous du budget moyen de 15000€/personne)
  • contrairement à la définition littérale, nous ne sommes pas encore sûrs de réaliser une véritable circonvolution pour le moment – même si nous sommes certains de retrouver un jour notre point de départ: Paris! 🇫🇷

Enfin, nous pensons qu’aujourd’hui, avec le changement climatique et cette injonction à toujours aller, faire, travailler de plus en plus vite, un Tour du Monde “avions-13pays-11mois” n’est plus à idéaliser. Prenez le temps de voyager, ne vous imposez pas de contraintes, intéressez-vous aux différentes alternatives qui existent pour le faire; et surtout… créez-vous votre propre Tour du Monde!

 

Pour aller plus loin dans cette réflexion…

 
➡️ “C’est quoi un vrai Tour du Monde? Histoire d’un débat sans fin“, du site Slate.fr
(article paru le 12/02/2019)
➡️ Pourquoi vous ne faites pas plutôt un Tour du Monde? du blog Les Globeblogueurs
 

 

 

La photo de couverture est un Polar-panorama réalisé par Julien à partir de notre photo de Shkodra, en Albanie.

 

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *
 
Cet article t'a plu? Dis-le nous en commentaire ou partage le!
  • 24
    Shares

Cet article a 1 commentaire

  1. Tu as très bien formulé sur ce que je pense d’un “Tour du Monde” !

    Pour ma part, un peu ras le bol d’entendre “Je vais faire le tour du monde en 1 an sur tous les continents” et là, tu demandes “Pourquoi ?” , pas de réponse. Cela n’a pas de sens ! Il faut peut-être privilégier une région, un continent, partir en ayant un projet plus précis, prendre les devants quoi.. et ne pas juste “consommer” des pays.

Laisser un commentaire