0 Partages

world-flags-globe-translationBonjour, Hello, Ciao, Dober dan, Dobar dan, Mirëdita, Geai sou! Bienvenue dans notre série de récits “Roadtrip” qui retrace, chapitre par chapitre, notre grande aventure en autostop. Vous voici au chapitre 5 de notre aventure: Roadtrip en Grèce. Bonne lecture!

 
 
 

<   Chapitre 5   >

 
 

Bienvenue chez les grecs!

Après 7 mois sur la route, nous venons d’arriver en Grèce. Notre premier arrêt se fera à Zitsa, où Kostas, le boulanger local et sa famille nous accueillent le temps d’un week-end. Nous avons eu beaucoup de chance: du petit-déjeuner au dîner, il y avait du pain frais et des pâtisseries sur la table, et nous avons pu apprendre et goûter plein de délicieux plats traditionnels grecs! Cette famille accueillant également des volontaires pour du baby-sitting, nous leur avons proposé de peut-être revenir plus tard, et de les aider à garder leur adorable petite fille, surnommée “Beanie”.

Notre futur hôte, Giorgos, nous attendait à Kastoria, sa ville natale: une belle ville située au nord de la Grèce, entre lac et montagnes. En véritable Grec hospitalier, il nous a fait visiter sa ville, nous a conduit au centre-ville, dans des restaurants grecs traditionnels, nous a même offert de dîner avec les membres de sa famille où nous avons découvert la musique folklorique grecque! Nous avons passé un super séjour et avons également eu le plaisir de rencontrer une de ses amies qui a étudié en France (Le Mans) – l’occasion pour elle de parler français, et pour nous d’apprendre un peu de grec 🙂 
 
Mais il était déjà temps de reprendre la route: 2 de nos amis français avaient prévu d’atterrir à Thessalonique fin mai, nous avons donc décidé de les rencontrer et de faire de l’auto-stop sur l’autoroute, en direction de Thessalonique. Pas de chance! Le personnel de sécurité nous a gentiment viré de l’autoroute, mais une chose qu’ils ne savent pas… C’est que nous sommes très persistants! De retour à l’autoroute (à un autre endroit), nous avons finalement trouvé une voiture pour Thessalonique! Holly, une jeune Anglaise rencontrée lorsque nous faisions de l’autostop en Serbie, nous a ouvert les portes de sa colocation. Holly travaille pour une organisation qui aide les réfugiés à Thessalonique. Elle nous avait promis de nous héberger lors de notre rencontre en Serbie, et elle a tenu parole! A 22h ce même jour, nos amis français sont arrivés au centre-ville et c’est avec joie que nous les avons retrouvés, 7 mois après avoir quitté notre famille, nos amis, et bien sûr Paris…

Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering greece grece meteoraAvec eux, nous avons visité la ville de Thessalonique le lendemain, et avons embarqué dans leur voiture de location pour un roadtrip de 2 jours entre Thessalonique et Athènes. Nous avons visité les étonnants monastères des Météores, les incroyables sites archéologiques de Delphes et d’Athènes, où Jéromine une expatriée française a accepté de nous héberger quelques jours – nous lui avons même accordé une interview, à lire sur son blog!

Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering greece grece delphiSur les conseils de Jéromine, nous avons pu exploré des lieux insoupçonnés dans la capitale grecque. Nous avons même rejoint Flora, une de mes anciennes camarades de classe (une rencontre inattendue, organisée grâce à Facebook!). Après un dernier “au revoir” à tous nos amis français, nous avons pris un train pour aller à Corinthe – il est toujours difficile de quitter les grandes villes en faisant de l’auto-stop, et les billets de train n’étaient pas si chers pour ce petit voyage. Accueillis par une travailleuse sociale, nous avons passé une bonne soirée dans sa ville où nous avons rencontré Ify, son ami nigérien. En quittant Corinthe le lendemain, nous reprenons la route pour faire du stop jusqu’à Nauplie, où un employé d’EDF («Électricité de France») en Grèce – qui fabrique aussi de jolies montres en bois! – a accepté de nous héberger. Pendant notre séjour, nous avons eu la chance de visiter le célèbre théâtre grec Epidaure, et tout cela grâce aux chauffeurs de pick-up, qui nous ont pris à l’arrière de leurs camionnettes! (la vidéo est ici!)

 
 

Un peu de luxe ne fait pas de mal

Nous sommes restés 1 semaine dans un hôtel 5*, avec piscine, gratuitement…

Sans aucun plan pour la dernière nuit avant de retourner à Athènes, nous avons contacté Ify, l’ami nigérien de notre ancienne hôte à Corinthe, pour demander de l’aide… et même s’il prévoyait d’être hors de la ville, il nous a naturellement proposé de rester chez lui, un grand appartement partagé avec Özgür son colocataire turc! Nous avons été accueillis comme des rois, avec un petit déjeuner déjà tout prêt quand nous nous sommes réveillés! …
Malheureusement, nous avons dû encore faire nos sacs pour retourner à Athènes… Pourquoi? Parce qu’Émeline, une de mes anciennes collègues et amie qui vit maintenant à Boston, devait assister à un séminaire d’une semaine dans un hôtel 5 *… et nous a offert de rester avec elle, dans sa chambre double payée par son entreprise! 😀
Mais avant de profiter de ce séjour de luxe, laissez-nous vous dire comment nous sommes arrivés à la capitale grecque: coincés près du canal de Corinthe, nous avons attendu 3 heures avant qu’un couple chinois nous fasse un tour et nous invite à manger avec eux dans le Chinatown d’Athènes, au restaurant de leur ami!

Pas la peine de vous décrire notre semaine, partagée entre piscine, restaurants grecs et loisirs de première classe avec Émeline… Mais vous pouvez imaginer notre tristesse lorsque nous avons dû la quitter, ainsi que l’hôtel 5 *! Pourtant, après une semaine de repos, nous voulions retourner sur la route… Et là non plus, pas besoin de se plaindre: nous sommes partis pour une mission de volontariat sur l’île d’Agistri, à une heure de bateau d’Athènes! En échange de peindre une clôture de jardin et d’arroser les plantes (tâches qui nous occupaient 2h maximum par jour), Nikos nous mettait à disposition une chambre et de la nourriture. Nous avons eu beaucoup de temps pour profiter du soleil grec et des plages!

Vous souvenez-vous de la famille de Kostas, le boulanger à Zitsa, que nous avons rencontrée en entrant en Grèce? Et bien, ils nous ont contactés de dernière minute pour surveiller leur fille, alors que nous nous trouvions tout au sud de la Grèce…. Nous avons accepté, et affronté un grand défi: voyager de l’île d’Agistri à Zitsa (~ 500 km) en seulement 3 jours, en faisant de l’auto-stop… DÉFI ACCEPTÉ!
Il nous a fallu presque 10 heures pour atteindre Patras – une ville située à mi-chemin – grâce à 9 voitures différentes dont un bus de touristes albanais voyageant de nuit! Nous avons également été surpris qu’un touriste nous propose de l’argent pour payer le transport – chose que nous avons refusée parce que nous aimons faire de notre voyage une merveilleuse aventure! À Patras, une étudiante et son frère nous ont offert un logement à Patras, et ils nous ont pris en charge jusqu’au lendemain, lorsqu’une fille d’Arta nous a cueillis dans le centre de Patras (où elle a profité d’un concert) dans sa maison familiale. Elle est la belle-soeur de la fille que nous avons contactée sur Couchsurfing qui n’a pas pu nous héberger! Si vous n’êtes toujours pas sûrs que des gens incroyables existent, alors soyez prêt à lire ceci: elle nous a fait visiter la région d’Arta, nous a amenés dans un délicieux restaurant grec et dans des bars sympas, et nous a même déposés en fin de la journée à Ioannina – seulement 15 km de Zitsa !!

Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering greece grece randonnee hiking sunset dragon lake lacNous avons passé presque 1 mois à Zitsa – cela n’était pas prévu, mais nous nous sommes reposés tellement et avons passé un bon moment à profiter de la plage de Drepanos, près d’Igoumetnisa et à randonner dans les montagnes de Mikro Papigo.
À la fin de ce mois de volontariat, nous sommes repartis à Kozani – une ville pas vraiment charmante, où Eleni travaillant comme éducatrice pour enfants handicapés a accepté de nous accueillir. Au lieu de 2 nuits, nous y sommes restés 5 jours, aidant ses collègues et le patron du centre pendant le week-end à construire une table en bois adaptée aux enfants!

Et devinez quel a été notre prochain arrêt? Thessalonique, oui, encore! Toujours hébergé par notre incroyable hôte anglaise et ses colocataires! Cette fois, comme nous l’avions promis, nous avons donné un coup de main dans l’entrepôt de leur organisation humanitaire, pour trier vêtements et chaussures des boîtes de dons. Une fois triés, ces affaires sont données aux migrants et réfugiés vivant dans les camps de Thessalonique. Ce fut un formidable travail d’équipe, basé sur la solidarité et nous voudrions remercier chaque personne qui donne du temps ou autre pour s’entraider. Continuez, l’humanité a besoin de cette gentillesse! Nous avons également été invités à profiter de la piscine de l’hôtel proche de l’entrepôt (un beau cadeau pour tous les bénévoles et volontaires!)

 
 

Je vous connais!…

Nos 4 derniers jours mémorables en Grèce: 1 nuit à la belle étoile, et 3 invitations à être hébergés par des personnes rencontrées sur la route!

Nous voilà à la fin de notre périple en Grèce après 2,5 mois, prêts à partir pour notre prochaine destination: la Bulgarie! Mais avant, pas moyen de quitter ce pays sans visiter Halkidiki et ses plages! Sans réel plan d’hospitalité, nous reprenons la route, en auto-stop comme à notre habitude: nous arrêtons 5 voitures, et finissons la journée sur la plage de Vourvourou où nous avons rencontré une sympathique famille turco-chilienne-hollandaise. Ils nous ont offert de dormir dans leur maison de location, et nous ont déposés le lendemain à la plage d’Orange où nous avons dormi à la belle étoile. De là, nous avons fait de l’auto-stop en direction des sources thermales abandonnées de Loutra Eleftheron… Mais comme la vie d’aventure est pleine d’imprévus, un chauffeur de camping-car nous a offert des repas, des boissons et l’hospitalité à Polygyros avant d’arriver aux sources thermales, que nous avons atteintes grâce à de généreux conducteurs grecs… et deux chauffeurs routiers turcs!

Notre histoire pourrait s’arrêter sur une photo de nous, nous relaxant dans ces bains chauds, situés au sein d’un complexe thermal abandonné… mais au lieu de cela, nous avons eu une des surprises les plus inattendues depuis le début de notre voyage! 3 jeunes grecs se sont arrêtés sur le bord de la route, et nous ont amenés dans une “taverna”  sur la côte pour dîner. Puis, après leur avoir expliqué notre histoire, le conducteur nous annonce: “je vous connais”! Imaginez notre réaction: “WHAT??” En réalité, cet habitant de Serres avait d’abord décliné notre demande sur le site d’hospitalité Couchsurfing – car il passait ses vacances sur la côte avec sa copine durant ce week-end spécifique! Était-ce le karma ou la chance? On ne le saura jamais, mais ce qui est certain c’est que nous avons dormi dans sa maison de bord de mer avant de partir pour Serres, où nous avons trouvé une voiture pour nous déposer à la frontière bulgare…

 
 
Inscris-toi à nos emails pour ne pas rater les prochains épisodes!
 
* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *
0 Partages

Laisser un commentaire

16 − deux =