Destination Slovénie: notre guide voyage

0 Partages

La Slovénie (à ne pas confondre avec la Slovaquie!), c’est ce petit pays de 2 millions d’habitants coincé entre l’Italie, l’Autriche, la Hongrie et la Croatie, que l’on peut traverser facilement en 1h et demi de route… Mais alors, que peut donc bien cacher ce minuscule pays pour que l’on y soit restés un mois entier sans jamais nous ennuyer?


Que voir en Slovénie?

Ljubljana, capitale du street-art

La capitale de Slovénie est un véritable lieu cosmopolite où le street-art se mêle au centre-ville historique (Triple pont et château fort), en passant par les bars branchés servant la bière locale (Union) aux sculptures de dragon, symbole protecteur de la ville… Il y en a pour tous les goûts!

Celje, le repaire des artistes

Troisième ville du pays, Celje se distingue par son centre-ville où se côtoient ateliers d’artistes, vestiges romains et bars sympas. Son truc en plus? Les balades en forêt pour apprécier les belvédères qu’offrent le château de Celje et la tour de défense de la 2nde Guerre Mondiale, et sa proximité avec Lashko (production de bières) et Zalec (fontaine à bière!)

La nature slovène

  • Les gorges de l’Enfer: les gorges de la rivière Borovnica portent sans doute bien leur nom! Passage difficile, eau tumultueuse, grandes cascades, nous n’avons pas été déçus de notre visite en “Enfer”!…
  • Les lacs de Bled et Bohinj: de passage dans l’Ouest de la Slovénie, ne manque pas de visiter l’incontournable village de Bled et son lac – mais surtout le lac de Bohinj, beaucoup plus tranquille et sauvage!
  • Les gorges de Vintgar: guidés par notre hôte, nous sommes partis voir les gorges de Vintgar depuis… le pont du chemin de fer reliant Blejka Dobrava à Podhom! 
  • La vallée de la rivière Soca (non fait): notre plus grand regret en Slovénie? N’avoir pas pu visiter la vallée de la rivière Soča, dont tout le monde nous a vanté sa beauté! Il faut dire que les importantes chutes de neige durant notre séjour dans cette région ont été dissuasives…

Les grottes de Slovénie

Des grottes, on peut en visiter plusieurs en Slovénie – et les plus connues se nomment Postojna et Skocjan. Avec un prix d’entrée assez élevé, nous avons dû faire un choix entre les deux…. Et nous avons choisi la grotte de Skocjan, moins touristique sur le papier, et beaucoup plus naturelle et impressionnante que les autres d’après nos hôtes!

Randonner dans les montagnes slovènes

Amateur de montagnes, ne cherche plus: la Slovénie est faite pour toi! Avec ses nombreux sommets culminant à plus de 2000m, comme le Triglav, tu peux vraiment t’en donner à cœur joie! De notre côté, la randonnée sur la crête du Kepa (ou Mittagskogel en allemand), nous a laissé un souvenir fort: une randonnée incroyable qui nous a fait mettre une jambe en terre slovène, l’autre en terre autrichienne!…

Le patrimoine inestimable du pays

  • Le château de Neige: un château du 13ème siècle, construit par une famille de nobles austro-hongrois… Et même si le nom du château (Snežnik Castle) ne provient pas de la neige (“sneg” en vieux slovène) mais du nom de son premier propriétaire, Meinhard Von Schneberg, nous pensons que son surnom du château de neige lui va parfaitement!
  • L’église aux squelettes: une église à l’allure de château fort, abritant une fresque de squelettes dansant? Improbable, mais vrai!

Notre hit slovène

On a beaucoup ri des vidéos du comédien Klemen Slakonja – dont son fameux « Putin, Putout » à prendre au second degré bien entendu!

Le saviez-vous?

Un pays indépendant et fier

Au lendemain de la 1ère Guerre Mondiale, la Slovénie se retrouve partagée entre tous ses pays voisins: italiens, hongrois, autrichiens… Les Slovènes, peuple issu des populations slaves, se retrouvent alors confrontés au fascisme italien, aux horreurs de la 2nde Guerre Mondiale puis assistent au rattachement de leur pays à la Yougoslavie – quand bien même ils ne se soient jamais sentis Yougoslaves, faisant usage de leur propre langue! Finalement, c’est le 25 juin 1991 que sera déclarée l’indépendance du pays, faisant la fierté de ses habitants!

Un toast

Savais-tu que l’hymne national slovène s’appelle… un toast? L’hymne parle de rassembler les Slovènes autour d’un verre avec tout le monde, et de porter ensemble un toast! Nous, on pense qu’il doit s’agir d’un toast avec un bon verre de vin, car la Slovénie est un pays très viticole dont le verre se monnaie 0,60€ au bar!

Un pays propre

Comme leurs voisins italiens, avec sans doute une rigueur germanique empruntée aux autrichiens, les Slovènes trient parfaitement les déchets laissant un pays propre et agréable à observer!

Gare à la Burja qui souffle le froid!

La Burja c’est le nom donné à ce vent froid qui souffle très fort sur le pays, principalement en hiver… Pour l’avoir bien ressenti en décembre dernier, on te conseille de prendre des vêtements les plus chauds pour t’en protéger!

La tue-cochon (koline)

Tradition oblige, à l’approche de l’hiver les slovènes abattent le cochon de la ferme: c’est la koline ou tue-cochon. Les Slovènes peuvent même être dispensés de travail pour participer en famille à la koline, un comble!

Le pays des poètes

Point de buste de guerrier ou de roi, en Slovénie la plupart des statues représentent… des poètes! Ceux-ci sont en effet très appréciés pour leurs écrits et leur contribution à la préservation de la langue slovène, devenue langue officielle à l’indépendance du pays en 1991.

Muri le chat

Des livres de Macek Muri (Muri the cat), on en a vu un paquet dans les vitrines de librairie! Et cela n’a rien d’étonnant: idole des tout-petits, Muri est très populaire toutes générations confondues!

Des ruches colorées

SerialHikers stop autostop world monde tour hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage sans avion no fly slovenia slovénie ruche

Les champs slovènes se distinguent avec des ruches à abeilles très colorées, parfois peintes: bleues, rouges, jaunes, vertes, on ne peut pas les manquer! Ces couleurs vives, appliquées à chaque ruche, définissent une entrée spécifique pour une famille d’abeilles: ainsi, les abeilles ne peuvent pas se tromper de ruche!

Ski, le sport national

Ski alpin, saut à ski, ski de fond, biathlon, combiné nordique, ski acrobatique: il ne faudrait pas mentionner le mot « ski » devant un Slovène, au risque de le rendre fou! Car ici, le ski est un sport national: il suffit de regarder l’effervescence autour de la GoldenFox, championnat de slalom à Maribor, pour s’en rendre compte! 

Le voyage alternatif en Slovénie

Le budget

Pour profiter pleinement de la Slovénie tout en faisant attention à notre budget, nous avons eu recours à quelques « astuces »:

  • Pour nos repas pris sur la route, nous nous sommes fournis dans les boulangeries locales (burek) ou avons pris de quoi pique-niquer (pain et fromage skuta par exemple).
  • Pour les conducteurs de van aménagé, évitez les autoroutes en Slovénie car il vous faudra payer une vignette (vinjeta) à poser sur le pare-brise. Les contrôles policiers et la vidéosurveillance autoroutière sont omniprésents!

Bon à savoir: les prix courants!
– Un burek végétarien: 1,70€
– Une pinte de bière: 2,20 – 3€

L’autostop

Concernant l’autostop, on a pu constater une amélioration par rapport à l’Italie – bien que l’exercice nous a semblé un peu plus difficile qu’ailleurs dans les Balkans. On a également utilisé quelquefois la solution de covoiturage, grâce au site prevoz.org (attention, site en slovène): une fois le trajet voulu indiqué, une liste de contacts de conducteurs potentiels apparaît – il suffira juste de les appeler et de les payer en cash une fois le trajet effectué!

L’hospitalité

En utilisant les réseaux connus d’hospitalité et de volontariat, nous avons trouvé assez facilement des hôtes pour nous héberger tous les soirs lors de notre passage (décembre 2016/janvier 2017). Sans doute que la basse saison (et l’hiver très rigoureux!) a pu jouer en notre faveur!

Nos coups de coeur

Le mois passé en Slovénie s’est écoulé très vite et a été riche en découvertes et en rencontres, grâce à nos hôtes qui nous on fait découvrir un peu de leur culture et de leur cuisine!
En ce qui nous concerne, nous avons adoré ces lieux:

Forcément, lorsque l’on aime la nature et les randonnées en montagne, on ne peut que aimer la Slovénie – un pays surnommé, à juste titre, le poumon vert de l’Europe!

En savoir plus sur la Slovénie:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *