Destination Géorgie: notre guide voyage

0 Partages

L’accueil chaleureux des géorgiens et les magnifiques paysages que recèle la Géorgie ne sont définitivement pas un mythe. Entre montagnes et découvertes culinaires, entre verres de « tchatcha » (liqueur locale) et monastères, notre périple géorgien nous aura fait vivre une expérience intense!… Et si tu te laissais embarquer avec nous, pour cette incroyable destination qu’est la Géorgie?…


Que voir en Géorgie?

Découvrir les grandes villes de Géorgie

Tbilissi, une capitale historique

Notre balade dans les rues de la capitale géorgienne nous a fait faire un sacré bond dans le temps! On y a ainsi découvert des églises très anciennes (église de Metekhi, Jvaris mama), des vieilles maisons bourgeoises aux balcons effondrés (ruelles piétonnes du vieux Tbilisi), des thermes médiévales toujours en activité (Tbilisi bath houses), des vendeurs d’antiquités (Dry bridge market) et des restaurants de cuisine traditionnelle géorgienne au décor passé (Racha). Mais le mieux à faire à Tbilisi, reste encore de prendre de la hauteur! Forteresse Narikala, mont Mtatsminda, lac TortueChronicles of Georgia: les bonnes adresses ne manquent pas!

Sighnaghi, la cité viticole de Kakhétie

À une heure de route de la capitale, perchée sur une colline dominant les champs de vigne et les routes jonchées de marchands de “Churchkhela” (spécialité sucrée géorgienne à base de jus de raisin et de noix); la petite ville de Sighnaghi a fortement attiré notre attention… Et pour cause: cachés derrière une longue muraille, les ruelles pavées et les toits rouge ocre des bâtiments en pierre nous rappellent inévitablement la Toscane italienne, que nous avons parcouru il y a plus d’un an. À la seule différence que les fûts traditionnels, ici, ne sont pas fait de bois mais d’argile!

Batumi, l’opulence au bord de la Mer Noire

Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, Batumi ne laisse personne indifférent! Gratte-ciels, hôtels clinquants, discothèques et casinos; le front de mer possède tout ce que l’on cherche à fuir. Pourtant, parmi tout cet espace dédié au luxe et à l’exubérance, certains peuvent y trouver leur bonheur: un belvédère sympathique, une promenade et un immense espace vert le long de la côte, des fontaines musicales, des œuvres d’art rigolotes et des fantaisies architecturales (Tour alphabet, restaurant renversé, l’Université de technologies abandonnée).

Découvrir le patrimoine géorgien

Vardzia, l’immense cité troglodytique

Dans la bataille des cités troglodytes qui oppose Vardzia à Uplistsikhe, notre préférence est allée, de loin, à Vardzia: une cité immense suspendue au-dessus d’un canyon, à l’extrémité d’une route sinueuse peu fréquentée… un décor de rêve, situé au cœur des montagnes de la Meskhétie!

Les sombres monastères géorgiens

Des monastères géorgiens, tu en verras forcément sur ta route. Disséminés un peu partout dans le pays, bâtis au sommet des collines; leur allure austère et la froideur de leurs pierres tranchent souvent avec des paysages naturels verdoyants et plein de vie. Parmi tous les monastères que nous avons visité, quelques-uns nous ont vraiment subjugués: Ghélati, Motsameta, Djvari (Mtskheta) et Gerguétie. En revanche, on ne sait pas vraiment si ce sont les bâtisses ou la vue sur les environs qui nous a le plus plu; sans doute un mélange des deux!…

Le piton de Kaskhi

À propos de l’édification d’églises ou de temples religieux, l’Homme a toujours repoussé les limites du possible: toujours plus haut, toujours plus grand… Le piton de Kaskhi en est un parfait exemple: un monastère construit sur la pointe d’un piton rocheux de 45m. De quoi donner le vertige à l’unique moine qui y vit! (accès interdit aux touristes)

La danse traditionnelle Sukhishvili

Comment ne pas succomber devant les mouvements parfaitement maîtrisés des danseurs géorgiens? Si tu en as l’occasion, cours voir cette danse traditionnelle du Ballet National géorgien mêlant sauts de guerriers, mouvements de rotations sur les genoux, pas endiablés exécutés sur la pointe des pieds et costumes grandioses!

Les télécabines rouillées de Chiatura

Accroche-toi bien pour cette expérience hautement insolite: un aller-retour au sommet via des télécabines soviétiques entièrement rouillées! Es-tu prêt à défier ta peur et relever le défi?

Randonner dans les sommets géorgiens

Les sommets de Stephantsminda

Stephantsminda, ce nom ne t’est pas inconnu: on t’en a parlé précédemment, avec notre visite au monastère de Guerguétie – un monastère dominant la vallée, accessible par un chemin de randonnée de 6km… Mais ce n’est pas tout! Aux environs de Stephantsminda, on peut randonner entre les sommets, skier sur les pistes de Gudauri, admirer la cascade de Gveleti ou se perdre dans le village haut perché de Juta… Tout un programme!

Les tours de Mestia

On a beau se convaincre qu’il n’est pas possible de tout voir en voyage, il y a parfois des moments où notre petit cœur d’explorateur se serre de regrets. Mestia en fait (malheureusement) partie… Véritable musée à ciel ouvert avec ses tours défensives, Mestia est surtout le point de départ de randonnées exceptionnelles dans les montagnes du Svanétie et d’Ouchgouli, le village habité le plus haut du Caucase. Mestia, on espère te voir une prochaine fois…

Se détendre aux sources d’eau chaude de Bordjomi

Qui n’aime pas se relaxer dans un bon bain chaud, surtout lorsqu’il s’agit d’un bassin d’eau chaude naturelle, perdu au milieu de nul part, avec juste de la forêt, des oiseaux et des montagnes en guise d’atmosphère? C’est ce qu’offrent Bordjomi et ses alentours… contre un droit d’entrée payant (quelques dizaines de lari). En repensant aux bains naturels gratuits en Bulgarie, nous nous sommes dit qu’une bonne douche chaude chez notre hôte ferait l’affaire pour cette fois!

Le saviez-vous?

Aux origines d’un leader

Et par leader on veut parler de Stalline, ce puissant leader politique de l’Union Soviétique! Stalline est en fait originaire de Géorgie, de Gori plus précisément: dans cette ville, tu trouveras plein de musées et statues à sa gloire!

Une reine parmi les rois

Fait assez marquant pour être évoqué, l’Histoire géorgienne comprend… une reine! Ainsi, l’intraitable reine Tamar fut couronnée « roi de Géorgie » et dirigea le royaume sur plusieurs décennies.

Des enjeux et des conflits russes

La fin de l’Union soviétique a sans doute favorisé la (re)naissance de conflits russo-géorgiens: ainsi, les opérations militaires en Abkhazie et en Ossétie du Sud ont générées la destruction de villages entiers, obligeant les locaux à fuir et à être relogés d’urgence par le gouvernement géorgien dans des nouveaux lotissements. Aujourd’hui encore, on peut en voir plusieurs autour de Gori, le long de l’unique autoroute du pays…

Une police ultra-équipée

Un SUV flambant neuf en ville? Des bâtiments modernes, tout confort? On est prêts à parier qu’ils appartiennent à la police ou à la justice locale! L’enjeu? Une décision politique réfléchie, visant à faire diminuer la criminalité…

Un alphabet unique

Des lettres toute en rondeur, une écriture unicamérale (pas de distinction entre majuscules/minuscules) et 33 lettres: l’alphabet géorgien est bien unique en son genre!

Boire et conduire, ou comment ne pas choisir

Ah, les conducteurs géorgiens!… Quand il ne s’agit pas d’une invitation pour boire un verre de tchatcha, ils te déposent volontiers chez le caviste du coin pour une dégustation de vin gratuite. Le must? Le vin fabriqué en jarre d’argile, à l’ancienne. Boire ou conduire, ici, on ne choisit pas: on pratique les deux!

Le voyage alternatif en Géorgie

Le budget

En plus d’être une destination sympathique, la Géorgie reste très accueillante et accessible aux voyageurs « petit budget »! À vrai dire, nos 3 semaines passées dans ce pays n’ont pas beaucoup impacté nos économies. Mais si tu désires voyager en Géorgie à moindre coût, on te conseille de privilégier:

  • Les visites touristiques par toi-même, hors-agence/tour organisé. Ça paraît évident, et pourtant: l’augmentation significative du tourisme en Géorgie ces dernières années a fait apparaître de nouveaux métiers (guides et chauffeurs privés non officiels). Ces derniers n’hésiteront pas à te sauter dessus pour proposer leurs, et à marchander férocement si tu refuses poliment… Ne te laisse pas faire!
  • Les marchés, bazars ou stands de produits frais dans les rues ou, si tu as une grosse faim, les restaurants traditionnels ou fast-food locaux situés hors des circuits touristiques.

Bon à savoir: les prix courants!
– un katchapouri (très consistant!): 15 GEL
– une pinte de bière: 2,50 GEL

L’autostop

L’autostop en Géorgie? Facile! Mais si la conduite musclée des géorgiens t’effraie un peu (et on ne dit pas ça pour te faire peur!…), opte pour les Mashrutka, ces petits bus qui sillonnent les villes et villages pour un coût dérisoire (de 0,15 à 0,30€ en ville).

L’hospitalité

Hormis Tbilissi, peu de géorgiens sont présents sur les réseaux d’hospitalité classiques. On a donc recouru à notre réseau de connaissances et aux expatriés pour se faire héberger en dehors de la capitale géorgienne… C’est un peu dommage, car les géorgiens sont très hospitaliers et ravis de partager leur culture!

Nos coups de coeur

Voilà, on espère une fois de plus que nos conseils vont t’aider à préparer ton futur passage en Géorgie. Et comme à notre habitude, on te laisse sur le meilleur: nos coups de cœur!

À bientôt en Géorgie!

Nos déceptions
 

Sans aucun doute Batoumi, la cité balnéaire bétonnée où d’extravagants Turcs viennent dépenser sans compter dans les nombreux casinos et bars de la ville. Si tu n’as pas beaucoup de temps et préfère les grands espaces verts aux gratte-ciels, passe ton chemin, sans regret.

En savoir plus sur la Géorgie:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *