Destination Arménie: notre guide voyage

0 Partages

Quand on évoque l’Arménie, on pense tout de suite à son passé douloureux, ou aux fameux monastères de « tuf rose » qui constellent le pays… Mais l’Arménie, ce n’est pas que cela: c’est d’abord des gens accueillants, des tables remplies de plats consistants, une richesse culturelle et des paysages montagneux absolument remarquables. Es-tu prêt à succomber pour l’Arménie?


Que voir en Arménie?

Découvrir Goris et ses alentours

Coup de cœur pour cette ville arménienne qui ne ressemble à aucune autre; une ville bâtie au creux des montagnes arméniennes, une ville calme, charmante, atypique… Un joli point de départ pour la visite du village troglodyte de Khndzoresk (via son pont suspendu!) et des « ailes de Tatev« , le plus long téléphérique du monde!

Découvrir l’histoire de l’Arménie

Les incontournables monastères de tuf rose

Forcément, il serait quand même dommage de passer à côté des fameux édifices religieux de “tuf rose”! En commençant par Echmiadzin, la cité du Catholicos d’Arménie, nous nous sommes laissés émerveiller par les monastères de Sanahin, d’Odzun (photo), Geghard et de Noravank, ainsi que par les milliers de “Khachkar” (pierre à croix) qui jonchent le territoire arménien. Des visites en libre accès, qui valent le coup autant pour la vue à l’intérieur… qu’à l’extérieur!

Lori Berd, la cité fortifiée oubliée

Si tu n’as pas eu l’occasion de visiter le site d’Ani, en Turquie, alors ne manque pas la visite de Lori Berd en Arménie! Juchée sur un plateau en forme de péninsule, surplombant un canyon plutôt profond, l’ancienne cité fortifiée (certes plus petite et moins bien conservée qu’Ani) a encore de beaux restes. La visite, totalement gratuite, nous a permis de nous replonger dans le quotidien des habitants du royaume d’Arménie, au Moyen-Âge. Avec, en prime, une vue magnifique sur le canyon et les montagnes arméniennes!

Le patrimoine arménien

Un alignement inhabituel de pierres taillées au sommet d’une colline; le décor rappelle (très) vaguement le site préhistorique du Royaume-Uni. D’où son surnom farfelu de “Stonehenge arménien” – comme pour mieux attirer les touristes et les légendes autour de la présence de trous creusés dans ces mégalithes! Un passage incontournable, si tu te trouves près de Sisian, dans les environs de Goris.

Randonner dans la nature arménienne

Lac Sevan

Comment décrire la sensation de plénitude que l’on ressent, face à cet immense lac entourés de montagnes enneigées; un lac aux reflets bleu acier, pur, paisible? Dommage que l’air de l’hiver arménien fut trop froid pour la baignade… À défaut de la plage et des bosquets fleuris, on sera bien amusés avec les pêcheurs présents sur le bord des routes! Car pour te donner envie (d’acheter), ces braves hommes n’hésitent pas à montrer de leurs mains l’énorme taille de leur… prise!

Cascade Shaki

On se rappelle encore de la longue marche et du chemin non balisé à travers une centrale électrique pour aller voir la cascade de Shaki. On se rappelle encore de notre déception à la vue du mince filet d’eau qui s’écoulait sur la roche… C’est donc ça, la cascade de Shaki? Non, la cascade c’est normalement bien plus que ça: des trombes d’eau dévalant les pierres, rebondissant sur les cailloux, projetées 18m plus haut par le courant tumultueux de la rivière Shaki… Mais alors, c’est quoi le problème? Le problème, c’est qu’on est en hiver, la neige n’a pas encore fondue; le débit est donc à son minimum… Il nous faudra revenir plus tard pour admirer le rideau d’eau crée par la cascade de Shaki!

Découvrir le Haut Karabagh

Le Haut-Karabagh, ou Artsakh, est un territoire auparavant détenu par l’Azerbaïdjan, majoritairement peuplé par des arméniens et auto-proclamé indépendant depuis 1991. L’objectif affiché du gouvernement Artsakh? Permettre à terme le rattachement de cette région à l’Arménie. Ce n’est d’ailleurs pas une coïncidence si le drapeau de cet état représente le drapeau arménien fragmenté, ou si la monnaie (drams) et l’indicatif téléphonique utilisés sont ceux de l’Arménie.

Après nous être procuré un visa pour visiter le Haut-Karabagh à Stepanakert, et pris en photo la fameuse sculpture « We are our mountains », nous avons posé nos sacs à Chouchi. Une perle située au sommet d’une montagne, à voir absolument pour sa forteresse, la mystique cathédrale Ghazanchetsots, l’impressionnant canyon qui borde la ville et les vestiges des deux mosquées azéries (la vue depuis le minaret de la mosquée basse est inestimable!).

Notre hit arménien

Une chanson à succès, interprétée par une artiste récompemsée lors du concours de l’Eurovision en 2010: un air qui reste en tête, et un clip qui fait voyager au coeur de l’Arménie!

Le Saviez-vous?

Ça gaz?

Entourés par des pays gros producteurs de gaz, l’Arménie a donc adopté le chauffage au gaz comme source principale énergétique. C’est d’ailleurs les tuyaux de gaz que l’on remarque le plus dans le paysage urbain arménien!

Mersi

Comment dit-on « merci » en arménien? « mersi », tout simplement… Pourquoi donc se compliquer à apprendre une nouvelle langue?

Des conflits et des frontières fermées

Traverser l’Arménie n’a pas toujours été simple: depuis la Turquie, il nous a fallu faire un détour de plusieurs centaines de kilomètres par la Géorgie pour atteindre la ville de Gyumri (pourtant située à une dizaine de kilomètres d’Ani, l’antique cité arménienne). Côté azéri, ce n’est guère mieux: les conflits persistants obligent les conducteurs arméniens à accélérer sur l’unique route longeant la frontière, au risque d’être pris pour cible!

Terre de compositeurs

Même si ils ne sont pas tous nés en Arménie, plusieurs grands compositeurs admettent avoir des racines arméniennes – faisant la fierté du pays. Parmi eux, on peut citer Aram Khatchatourian, le célèbre auteur de la Sabre danse et de Sparctacus!

Un brandy nommé cognac

À la fin du 19ème siècle, l’Arménie s’est mise à produire du Cognac selon des méthodes traditionnelles françaises. La distillerie, située aux abords d’Erevan, produit donc un brandy de luxe appelé Cognac, très apprécié des Arméniens!

D’une mer à l’autre

Interroge un arménien, demande-lui son opinion à propos du plus grand leader politique arménien de tous les temps, et tu verras qu’à coup sûr il te citera Tigrane le Grand, un roi mort… en 55 avant JC. Mais alors pourquoi tant d’admiration pour une figure de l’Antiquité? Réponse très simple! Sous son règne, le royaume d’Arménie a connu son apogée et s’étalait de la mer Caspienne… à la mer Noire!

Le voyage alternatif en Arménie

Le budget

En Arménie, pas de grosses folies! (exceptés pour les quelques verres de bières, de vin ou de Cognac arménien…). Grâce à l’hospitalité des arméniens, et en faisant nos courses sur les marchés ou dans les petites épiceries, nous avons maintenu un budget très raisonnable!

Bon à savoir: les prix courants!

– une pizza végétarienne: 750 Drams
– une pinte de bière: 700 Drams

L’autostop

En dehors des grandes villes comme Gyumri ou Erevan où nous avons préféré nous déplacer en Marshrutka (des minis-bus de ville très économiques), nous n’avons eu aucune difficulté à arrêter des voitures en Arménie! On en a d’ailleurs profité pour voyager à trois, avec notre amie et hôte de Gyumri, dans le sud de l’Arménie: une super expérience que nous ne sommes pas prêts d’oublier!

L’hospitalité

En dehors de la capitale, nous eu parfois du mal à trouver des hôtes disponibles sur les réseaux classiques d’hospitalité… Ceci dit, pas d’inquiétude: si tu connais un arménien, sois sûr qu’il t’aidera à trouver des hôtes parmi ses propres connaissances! Autrement dit, tu peux vraiment faire confiance aux Arméniens – ils sauront t’accueillir comme il se doit, un verre de liqueur en guise de bienvenue!

Nos coups de coeur

Après un mois passé en Arménie, il nous fallait continuer vers d’autres contrées, d’autres aventures… On quittera ce petit pays à regret, emportant avec nous de merveilleux souvenirs – de nos rencontres, mais aussi de nos visites coups de cœur:

  • Le monastère  de Geghard
  • Noravank
  • Le monastère d’Odzun
  • La ville de Goris et ses alentours

Mersi Arménie!

En savoir plus sur l’Arménie:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *