Destination Iran: notre guide voyage

1 Partages

Avant même de poser nos sacs en Iran, nous étions très impatients de visiter ce pays, et surtout de rencontrer ses habitants! Car malgré toutes les idées reçues et la mauvaise réputation dont souffre l’Iran, il y avait une chose dont on était sûrs: tous les voyageurs qui en reviennent, sans exception, ont été transformés par leur voyage en Iran; répétant sans cesse à quel point ce pays est magnifique, et l’hospitalité des locaux exceptionnelle. Après notre passage en Iran, on était sûrs d’une nouvelle chose: c’est qu’ils avaient tous bien raison!


Que voir en Iran?

La boucle des grands classiques

Retrouve nos coups de coeur et attractions immanquables sur la boucle des grandes villes d’Iran – une option judicieuse, pour tous ceux qui disposent d’un temps limité mais souhaitent découvrir l’histoire et le charme de l’Iran!

Visiter les villages uniques d’Iran

Les villages kurdes

En arrivant en Iran, tu entendras certainement parler de Masouleh: un village atypique construit en terrasses, à flanc de montagne, devenu très touristique et surtout… très peu authentique! Le mieux, c’est de laisser les touristes se presser à Masouleh et de visiter plutôt les villages kurdes: Uraman (Uraman Takht, photo principale), Palangan, … Une expérience beaucoup plus forte, unique, qui te plongera directement au cœur de la culture kurde d’Iran!

Kharanaq, le village d’adobe oublié

Charmés par les maisons en terre du centre-ville de Yazd, la ville oasis, on en a presque oublié qu’il existait également d’autres merveilles à voir dans les environs, à seulement quelques kilomètres de là… Et Kharanaq en fait partie! Grand village d’adobe complètement abandonné, le site comporte encore de magnifiques ouvrages historiques (minaret oscillant, château-fort, grande mosquée, caravansérail, pont) à découvrir en empruntant le dédale de petites ruelles et d’escaliers!

Se plonger dans l’histoire de l’Iran

Le château Rud-Khan

On s’est laissés guider à travers les belles montagnes vertes du Gilan, cette province du nord-ouest de l’Iran située sur les bords de la Mer Caspienne. On s’est laissés guider à travers les rizières, champs de théiers et oliviers… Pour finalement débarquer sur le sentier menant au château Rud-khan: un véritable parcours du combattant, constitué d’un millier de marches dissimulées dans une forêt. À l’arrivée, une forteresse plutôt bien conservée, et une magnifique vue sur les hauteurs du Gilan!

Persépolis, la capitale démesurée de l’empire perse

Impossible de manquer Persépolis et ses vestiges monumentaux! À 45 minutes de Chiraz, l’antique capitale perse attend les visiteurs, dominant la plaine environnante de toute sa hauteur (Persépolis fut construite sur une terrasse surélevée de 15 mètres, accessible par deux escaliers dignes des plus grands palais royaux de ce monde). Fruit de la folie démesurée du roi Darius Ier, Persépolis a survécu à des siècles de pillages pour nous offrir aujourd’hui toute sa magnificence à travers ses bas-reliefs finement sculptés, ses statues mi-imposantes, mi-effrayantes et ses colonnes géantes coiffées de griffons.

Admirer des paysages naturels exceptionnels

Hayghar, le grand canyon iranien

“Saviez-vous qu’en Iran, il existe un endroit, Hayghar, surnommé le Grand Canyon iranien? »nous a-t-on demandé, avant d’ajouter que personne ne connaissait la route pour y aller, que seuls les locaux pourraient éventuellement nous aider”. Un Grand Canyon en Iran, impossible à trouver? Défi relevé!

Les déserts iraniens

N’étant pas familier des paysages désertiques, autant te dire que lorsque l’occasion de faire une excursion dans un désert s’est présentée à nous, nous avons sauté de joie à l’idée de grimper des dunes pieds nus, faire du sandboard et observer le coucher de soleil, assis au sommet de ces géants de sable. Si tu es aussi enthousiaste que nous à l’idée d’explorer les déserts iraniens, rend-toi à Varzaneh, Yazd et Kerman – de bons points de départ pour une randonnée dans les dunes de sable iraniennes!

Badab-e Surt, les terrasses de travertin

On avait déjà visité des terrasses en travertin en Turquie, et on se rappelle parfaitement la sensation de bien-être éprouvée lors de notre baignade dans ces bassins-terrasses, comme si finalement nous étions proches du paradis. Malheureusement, nous avons appris l’existence des terrasses en travertin de Badab-e Surt bien trop tard… manquant une autre occasion de se rapprocher du paradis!

Cinquante nuances de couleurs pour l’île arc-en-ciel d’Ormuz

Lorsqu’on nous a conseillé  de visiter absolument l’île Ormuz, nous avons demandé ce que cette île a de particulier. « Vous allez voir… » Et effectivement, la surprise est restée entière lorsque nous nous sommes retrouvés face à des montagnes “arc-en-ciel”, des grottes de cristal et une plage de sable rouge!

Les îles de Qeshm et Hengam

Situées à quelques kilomètres de l’île d’Ormuz, les îles de Qeshm et d’Hengam offrent également des paysages tout aussi incroyables: falaises, grotte de sel (Qeshm), mangrove (Qeshm), formations rocheuses insolites et plages de sable blanc. Des îles aux paysages de rêve et insolites, que nous n’aurons malheureusement pas eu le temps de visiter…

Migrer avec les Bakhtiaris, derniers nomades d’Iran

Retour en récit sur une rencontre incroyable – celle entre deux nomades modernes (nous!) avec une des dernières tribus nomades d’Iran: les Bakhtiaris!

Le saviez-vous?

Révolution, guerres et restrictions

Sans te faire un cours sur l’Histoire de l’Iran (nous ne sommes pas des experts!), il est important de te mentionner la révolution de 1979 et des répercussions qu’elle a eu dans le quotidien des iraniens; à commencer par la mise en place d’une République islamique aux règles strictes. La suite: une période difficile, ponctuée par une grande guerre avec l’Iraq et des sanctions américaines. Aujourd’hui encore, les iraniens souffrent toujours des décisions politiques, économiques et sociales qui pèsent sur eux…

Les héros nationaux

On les voit partout en ville: des portraits de militaires, tués au combat, et considérés comme des héros nationaux. Au sein de la république islamique, l’armée est une institution: le service militaire y dure 2 ans, et les jeunes hommes ont interdiction formelle de sortir du territoire avant d’avoir effectué leur service!

Le Ta’arof

Méfie-toi du Ta’arof, une tradition de politesse très ancrée en Iran. Cela fait partie des essentiels à savoir avant de voyager dans ce pays, dont on a soigneusement préparé la liste dans cet autre article.

Passion « selfie »

Les iraniens (mais surtout les iraniennes!) ont un faible pour les… selfies. Attend-toi à subir un raz-de-marée de perches à selfie, de caméras frontales et de publications Instagram!

Passion « Make-up » et chirurgie esthétique

En tant que femme qui s’assume et ne se maquille (presque) plus, c’est une des choses qui m’a le plus marquée: voir la beauté de certains visages complètement saccagée à cause d’un excès de maquillage ou par des opérations de chirurgie esthétique. À Téhéran, on a croisé beaucoup de jeunes avec un bandage sur le nez: non seulement la rhinoplastie est tendance, mais en plus ce bandage est perçu comme un signe extérieur de richesse!

Passion « Peugeot »

En tant que français on s’attendait à tout… sauf à voir des Peugeot partout! Alors quand on a appris que 80% des voitures vendues en Iran sont des Peugeot, on a chanté « cocorico »!

Grands boulevards et jardins fleuris

Tant qu’à circuler confortablement au volant d’une Peugeot, autant construire de beaux et grands boulevards! En Iran, les ingénieurs en urbanisme ont pensé les villes avec d’immenses avenues, délimitées par des terre-pleins arborés, et de nombreux parcs fleuris. De vrais poumons verts au cœur des métropoles!

Des enseignes pas comme les autres

Avec leur tradition millénale du bazar, les iraniens ont indéniablement développé un grand sens du commerce. Tout est bon pour attirer le consommateur des temps modernes: enseignes lumineuses, étals sur le trottoir… et même des structures gonflables publicitaires!

Des vendeurs omniprésents

Si tu pensais faire des bonnes affaires uniquement dans les bazars, détrompe-toi… À Téhéran, tu croiseras beaucoup de vendeurs ambulants dans le métro !

Passion « touristes »

Quand on dit que les iraniens sont très accueillants… Ce n’est pas un mensonge! Lors de nos balades en ville, il ne se passait pas une minute sans que nous soyons interpellés, par un « welcome! » ou pour un « selfie »!

Satellites, rendez-vous secrets et interdits

Pour contourner les règles strictes du régime, les iraniens ne manquent pas de ressources: utilisation massive de VPN pour Internet, du satellite, fabrication à huit clos d’alcool artisanal, rendez-vous amoureux secrets… Pour nous, qui sommes habitués à de plus grandes libertés, leur bravoure et tous leurs stratagèmes nous forcent le respect!

Mariages éclairs

Dans une république islamique, comment peut-on avoir des relations sexuelles consenties hors-mariage? Réponse: en contractant un certificat de mariage provisoire! C’est la solution trouvée (et approuvée!) par le régime, pour permettre légalement aux prostituées et leurs clients de se retrouver…

Le voyage alternatif en Iran

Le budget

Bon à savoir: les prix courants!
– un sandwich falafel: 30000 Rials
– une glace à la vanille et jus de carotte: 20000 Rials

L’autostop

L’autostop n’est pas connu en Iran, d’ailleurs il n’existe pas de mot dans les différentes langues parlées en Iran (Farsi, Kurde, Azérie…) pour nommer cette pratique! Mais les iraniens sont tellement bienveillants que tu n’auras aucun mal à te déplacer dans le pays. Sois tout de même vigilant aux taxis officiels ou officieux, comme les Mosaferkesh: si quelqu’un ralentit ou s’arrête devant toi en klaxonnant et en te dévisageant du regard, il s’agit très probablement d’un chauffeur en quête d’un client!

Notre conseil: demande à te faire écrire en farsi sur un papier/pancarte une petite note expliquant le principe de l’autostop. Avant de rentrer dans une voiture, dis clairement au conducteur « pool na » (pas d’argent) pour éviter toute confusion!

Le volontariat

Comme l’autostop, la notion de volontariat n’est pas encore vraiment développée dans ce pays. De plus, il semblerait que certains sites dédiés au volontariat auraient bloqué tous les profils d’hôtes iraniens par le passé, pour des raisons politiques… On a finalement réussi à obtenir quelques contacts autrement, via d’anciens voyageurs volontaires et nos hôtes. N’hésite pas à nous écrire si tu souhaites faire du volontariat en Iran; on sera ravis de partager notre expérience et contacts avec toi!

L’hospitalité

L’hospitalité est très répandue en Iran, tu n’auras aucun mal à te faire inviter (mais attention au Ta’arof!). Et même si le réseau d’hospitalité Couchsurfing est bloqué, beaucoup d’iraniens l’utilisent. D’ailleurs, n’oublie pas d’activer ton VPN avant d’envoyer tes demandes.

Nos coups de coeur

Après deux mois passés en Iran, il était temps pour nous de retrouver notre liberté et d’échapper aux villes trop bruyantes, trop polluées. Même si nous étions ravis de passer à autre chose, nous sommes partis avec un léger pincement au cœur, laissant derrière nous un pays fabuleux, aux paysages parfois surprenants. Voici la liste de nos endroits préférés en Iran:

  • L’île d’Ormuz
  • Les dunes de sable
  • Le centre-ville de Yazd et de Kachan
  • Les villages kurdes
  • La mosquée rose de Chiraz

Mais si tu veux savoir notre plus gros coup de cœur dans ce pays, on te répondra sans hésiter: l’expérience humaine. Car au-delà de tous les merveilleux paysages que nous avons contemplés, ce sont bien les iraniens qui nous ont le plus marqués: des gens d’une bienveillance et d’une hospitalité extraordinaires, affichant une joie de vivre sans pareille. Si tu fais de l’Iran ta prochaine destination, on te promet que tu feras de très belles rencontres… et que tu oublieras bien vite tous tes préjugés!

En savoir plus sur l’Iran:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

1 Partages
Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *