Destination Kirghizistan: notre guide voyage

63 Partages

Le Kirghizistan, ou pays phare d’Asie Centrale, ne nous a pas déçus: au milieu de ses paysages magnifiques et montagneux, où chevaux et moutons paissent en harmonie, on y a découvert un peuple généreux, aux traditions fortes et bien ancrées, empruntées à la culture nomade et à l’empire soviétique. Un grande bouffée d’air frais et d’expériences uniques, à consommer sans modération!


Visa et passage frontière

90 jours avec un passeport français

Depuis le Kazakhstan

SerialHikers stop autostop world monde tour hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage sans avion no fly kirghizistan kyrgyzstan ala kul lake lac randonnée hike

Que voir au Kirghizistan?

Karakol, terre d’accueil

Est-ce parce que nous sommes longtemps restés dans cette petite ville que nous la plaçons dans notre guide voyage?… Peut-être, mais ce n’est pas l’unique raison! En réalité, Karakol possède un certain charme et beaucoup d’histoires, que l’on t’invite à découvrir dans notre article dédié à cette petite ville de campagne kirghize.

Trekker dans les montagnes kirghizes

Trek d’Ala Kul aux sources d’eau chaude d’Altyn Arashan

Un trek incontournable pour tous les amateurs de nature, de belles montagnes et d’expérience unique! Si tu te demandes où se trouvent les sources d’eau chaude gratuites, si il est possible de randonner sans guide, avec peu d’entraînement et avec quel équipement; tu trouveras certainement toutes tes réponses dans notre guide de trek!

La vallée de Jyrgalan

Située à 60 kilomètres de Karakol, perdue dans les confins kirghizes, quelque part près de la frontière kazakhe, Jyrgalan est une vallée verdoyante et paisible, idéale pour randonner en toute tranquillité. On a adoré se perdre dans ce petit écrin de verdure, accueillis chaleureusement par les sourires des locaux, et les bêlements de centaines de moutons en liberté… Pour une journée parfaite de randonnée au départ de Jyrgalan, dirige-toi à l’est du village en suivant le cours d’eau (chemin nommé Keskenkiya Loop) et ne manque pas la vieille mine de charbon abandonnée et la cascade de Kok-Bel!

Trek de Kol’Ukok

Un trek beaucoup moins connu et beaucoup plus accessible que le fameux trek d’Ala Kul, à mettre absolument sur la liste des treks à faire au Kirghizistan! Au départ de Kochkor, ce trek t’emmène également au plus près des lacs d’altitude (Kol’Ukok & Kol Tor) et sommets kirghizes. Une expérience mémorable, ponctuée par une nuit exceptionnelle hébergés en Yourte!

S’émerveiller de la nature kirghize

Les drôles de rochers de Jeti-Ögüz

“7 bulls” (7 taureaux), “Broken heart” (coeur brisé)… Le moins que l’on puisse dire, c’est que les kirghizes n’ont pas manqué d’imagination pour surnommer ces drôles de rochers rouges, que l’on peut admirer dans la vallée de Jeti-Ögüz!

Le canyon de Skazka

Lorsque nous sommes arrivés à Skazka, nous nous sommes demandés si nous étions bien au bon endroit: pas de gorge, ni de cours d’eau pour creuser une vallée profonde comme on a pu le voir au Kazakhstan (Charyn) ou en Iran (Hayghar)… Pour autant, nous n’avons pas été déçus du voyage: la succession de crêtes et de petits sommets à la roche multicolore nous a offert un magnifique panorama sur le lac Issyk Kul et les montagnes environnantes. Une sympathique découverte, qui tranche parfaitement avec la profusion de verdure des paysages kirghizes!

Le réservoir de Toktogul et la biosphère de Sary-Chelek

Gros coup de cœur lors de notre passage au réservoir de Toktogul! On y a découvert des villages oubliés des touristes et une certaine douceur de vivre – comme une impression d’être coupés du monde, en harmonie totale avec la nature et la vie locale. Le top: un immense lac d’eau pure dans lequel on peut s’y baigner l’été, et une agréable biosphère à découvrir dans les environs!

Le lac Son Kul (non fait)

On ne présente plus l’immense lac Son Kul, un des plus hauts lacs au monde (3000m d’altitude quand même!). Réputé pour ses camps de yourtes habités par des semi-nomades l’été, la plupart des voyageurs choisissent d’en faire leur destination pour un trek de plusieurs jours à cheval… Préférant  randonner avec nos propres jambes plutôt que d’entretenir un business animalier, Son Kul n’a pas représenté, pour nous, un grand intérêt.

La mythique route du Pamir

Qui n’a pas entendu parler de la fameuse route M41 ou route du Pamir – une route commerciale passant à travers les sommets kirghizes, tadjikes et afghans? Une route mythique, stratégique, empruntée par les routiers sillonnant l’Asie Centrale – et par les aventuriers en quête de sommets à explorer! Déposés aux portes de la Chine, nous quitterons (avec regret) les beaux sommets enneigés bordant la route du Pamir et la vue sur le pic Lénine, le plus haut sommet d’Asie Centrale (7495m), dont le camp de base se situe en terre kirghize (camp d’Atchik Tash, 3750m).

Explorer les reliques du passé

Les usines abandonnées de Min Kush

Si on avait appris l’existence de ce formidable spot d’exploration urbaine bien plus tôt, nous aurions pu t’en dire plus!… Autrement, n’hésite pas à jeter un oeil au retour d’expérience et photos du blog Lostwithapurpose (en anglais) pour t’inspirer!

Notre hit kirghiz

On ne se lasse pas d’écouter les hits revisités par les jeunes prodiges Elaman Kanybekov et Cholpon Melisbekova au Komuz, cet instrument traditionnel du Kirghizistan…

Le Saviez-vous?

Rapt de jeunes femmes

Oui, tu as bien lu. Certains hommes célibataires perpétuent encore une tradition assez barbare: enlever une jeune femme pour forcer sa famille à consentir, de force, au mariage. C’est donc une double punition pour la victime: non seulement elle subit la violence d’un rapt prémédité, mais en plus elle se retrouve forcée à épouser son ravisseur… Si la société évolue et condamne de plus en plus ces rapts, il n’est pas rare d’entendre une femme kirghize parler de son propre enlèvement…

Reportage (en)Témoignages de femmes kirghizes (en) / français

Le Tunduk, tout un symbole

Est-ce que tu t’es déjà demandé ce que représente le drapeau Kirghize? Eh bien il s’agit d’un Tunduk, la pièce maîtresse d’une Yourte traditionnelle: assemblé au sommet de la Yourte, afin de maintenir toute l’armature en bois, le Tunduk laisse facilement entrevoir… le Soleil, quand il n’est pas recouvert par une couverture en feutre!

Ak-Kalpak, foulards et chaussettes chaudes

Messieurs, si vous souhaitez passer inaperçus au Kirghizistan (ou pas…), enfilez l’Ak-Kalpak – ce chapeau traditionnel long et tout en feutre, fièrement arborés par les vieux kirghizes ou les jeunes hommes prêts à se marier. Quant aux dames, la mode kirghize vous impose le port d’un foulard en soie noué sur les cheveux et de… grosses chaussettes en laine bien visibles à travers les tatanes!

Au pays des chevaux, des moutons et des aigles

Lorsqu’on se représente le Kirghizistan, on s’imagine des chevaux et des moutons en liberté, des aigles survolant les montagnes, à la recherche de leur proie… Si il est vrai qu’on retrouve ces animaux partout dans le pays (bienvenue en Terre nomade, avec ses bergers montés et ses sports épiques & hippiques comme le Kok Boru!); on tient à te mettre en garde sur la confusion que peut engendrer « traditions » et « attractions »!

Le voyage alternatif au Kirghizistan

Le budget

80 Soms pour un Oromo végétarien
20 -25 Soms pour un Ashlan Fuu

130 – 150 Soms pour 1.5L de bière (en épicerie)

SerialHikers stop autostop world monde tour hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage sans avion no fly recettes recipes food cuisine asie centrale kirghizistan Kyrgyzstan ashlan fu
Ashlan Fuu

L’autostop

En règle générale, l’autostop au Kirghizistan se pratique bien – mais attention, la plupart des conducteurs s’arrêtant à cause de votre pouce levé attendent de l’argent… Une petite explication avant de monter en russe (« dengi niet » et « taxi niet ») suffit pour éliminer les « faux taxis ». On a également noté une grande différence de facilité d’autostop entre les régions: autour du lac d’Issyk Kul, ils nous a été beaucoup plus compliqué de trouver des conducteurs ouverts à l’autostop…

L’hospitalité et le volontariat

Si les kirghizes paraissent distants de prime abord, ils n’ont pas hésité à nous ouvrir leur porte lorsque nous leur avons demandé simplement où nous pourrions camper. Nous avons même vécu au Kirghizistan une expérience assez insolite: le Yurt Surfing! Concernant le volontariat, en haute saison (de juin à septembre), il n’est pas difficile de trouver une mission en auberge ou en guesthouse pour aider les locaux à gérer l’afflux de touristes. Nous avons d’ailleurs été volontaires pour 3 différentes auberges durant l’été 2018!

Le bivouac

Dans un pays où les semi-nomades kirghizes montent leurs yourtes n’importe où en montagne, tu n’auras aucun mal à planter ta propre tente où tu le souhaites!

Nos coups de coeur

Pour des amoureux de la nature, comme nous, il est évident que le Kirghizistan nous a énormément plu, générant chez nous plusieurs coups de cœur:

Nos déceptions
 

On ne peut pas dire que nous avons été conquis par la capitale, Bishkek, ni par la rive Nord du lac Issyk-Kul – en particulier par la ville balnéaire de Cholpon-Ata! Des bâtiments tristes, du béton partout… Il n’y a rien d’authentique, rien de spécial, rien à voir en particulier. Un conseil: passe ton chemin!

Et une dernière chose… Si nous rêvons de retourner un jour dans ces vallées vertes et sauvages, on espère de tout cœur que le tourisme croissant n’aura pas eu raison, d’ici-là, de la beauté des paysages et de la culture kirghizes: pourvu que les visiteurs de ce pays se tournent vers un voyage plus responsable!…

En savoir plus sur le Kirghizistan:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

63 Partages
Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *