Destination Vietnam: notre guide voyage

drapeaux-monde-globe-traductionLorsque l’on s’imagine le Vietnam, on y voit des hommes avec leurs chapeaux coniques pieds nus dans les rizières, des familles entières à scooter, des jonques et des bateaux de pêche colorés, des bols de riz et des tasses de café… Et puis lorque l’on rentre au Vietnam, on y voit un peu de tout ça, et bien plus encore! Laissez-vous guider au cœur d’un Vietnam authentique, hospitalier à travers ce guide voyage!

Que faire au Vietnam?

  • Montagnes
  • Nature
  • Patrimoine
  • Animaux

Les doucs de la péninsule de Danang

backpacking Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering Kyrghyzstan Kirgizstan animal aigle eagles horses chevaux condition reflexionbackpacking Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering vietnam danang duc douc N’est-il pas trop mignon celui-là, avec ses belles pattes rouges? On vous présente un douc, une espèce de singe en grand danger d’extinction! Heureusement pour lui, quelques activistes se battent pour protéger son habitat naturel de la folie destructrice de l’Homme, sur la tant convoitée péninsule de Son Tra. N’hésitez pas à parcourir la péninsule pour observer calmement ces singes se nourrir, se déplacer d’arbre en arbre, ou se chercher les poux entre eux. Un beau moment garanti!

  • Insolite

Le train de Hanoi

backpacking Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering Kyrghyzstan Kirgizstan animal aigle eagles horses chevaux condition reflexionbackpacking Jul&Gaux SerialHikers autostop hitchhiking aventure adventure alternative travel voyage volontariat volonteering vietnam hanoi train railway rails

Ne restez pas sur les rails lorsque vous entendez la locomotive siffler: les trains continuent de circuler (approx. vers 19h) entre ces maisons et bars de la rue Trần Phú (Hanoi Street train). C’est ce qui rend l’endroit si insolite – et populaire, à en croire le nomdre de touristes amassés dans les bars au passage du train ou posant sur les rails pour leur photo Instagram!

Notre hit vietnamien

Le saviez-vous?

Guerres d’Indochine ⚔️

On ne va pas vous refaire un cours d’histoire, mais les guerres d’Indochine (qui comptent 3 guerre distinctes impliquant le Vietnam, et s’étalant sur une période de 50 ans après la Seconde Guerre Mondiale) ont profondément marqué le Vietnam. D’abord parce que plus de 7 millions de tonnes de bombes ont été larguées durant le conflit avec les américains, et que l’on compte toujours des millions de victimes de l’agent orange. Ensuite, parce que les forces vietnamiennes ont fait preuve d’une détermination sans faille, restant à ce jour les seules forces invaincues par l’armée américaine!

Pardonner, oublier 🤷

Avec autant de dégâts causés sur le sol vietnamien, on pensait très sérieusement que français et américains ne seraient pas franchement les bienvenus… Non seulement il n’en était rien, mais en plus les vietnamiens rencontrés ont fait preuve d’un sens de l’hospitalité remarquable! À la question de savoir pourquoi nous étions aussi bien reçus malgré les horreurs infligées, on nous a toujours répondu: “parce qu’on nous apprend à pardonner, et oublier”.

Soirées Karaoké 🎤

On en a entendu, des soirées karaoké, sur notre passage en Chine et en Asie du Sud-Est… Mais là où nous avons le plus entendu de chanteurs amateurs prendre le micro, c’est incontestablement au Vietnam!

On parie? 🎲

“Par ici la monnaie!” Les jeux d’argent sont extrêmement populaires, à tel point que nous avons vu des vietnamiens parier un peu d’argent pour s’offrir un bon dîner!…

Cà phê, pâté ☕

Ces mots vous paraissent familiers, non? Normal, ces mots français ont été ajouté au vocabulaire vietnamien lorsque la France comptait le Vietnam parmi ses colonies. On remarquera que ces mots de vocabulaire importé concerne surtout la gastronomie…

“Non, mais il est fou!” 👋

Lorsque nous faisions de l’autostop, on voyait certains conducteurs agiter leur main droite à côté de leur tête – un signe que l’on interprète d’habitude comme “vous êtes fou!”… Pas très sympa, n’est-ce pas? Sauf que pour les vietnamiens, agiter sa main près de sa tête signifie tout simplement… Non!

90 millions d’habitants, quelques minorités, et moi, et moi, et moi 👨‍👩‍👧‍👦

On ne s’attendait pas à trouver autant de personnes dans ce pays – ni autant de personnes issues de minorités ethniques telles que les dzay, les ke’ho, les xin, les mnong… Jacques Dutronc, il va falloir revoir tes chiffres!

Chapeaux coniques, scooters et casques militaires 🛵

Cliché? Et non! Voir des vietnamiens rouler en scooter, des hommes porter un casque militaire ou des femmes porter un chapeau conique dans les rizières, est très banal… Un peu comme voir un français rentrer chez lui, avec une baguette de pain sous le bras!

Le voyage alternatif au Vietnam

Le budget

Bon à savoir: les prix courants

🍽️ Un Banh My végétarien: 5000 – 15000d (pour les plus fournis)
🍺 0,33L de bière (canette): 12000 – 15000d

L’autostop

Quel plaisir de pratiquer l’autostop au Vietnam! Peu d’attente, toujours quelqu’un prêt à nous aider… Si on devait faire un classement mondial sur la facilité d’autostop, le Vietnam serait assurément dans le Top 10! Toutefois, pour augmenter drastiquement vos chances de réussite, suivez ces deux recommandations essentielles:

  • précisez, systématiquement, que vous ne donnerez pas d’argent: c’est devenu une habitude pour nous, dans les pays hors Europe, mais on préfère le repréciser (gratuit se dit miễn phí)
  • utilisez un panneau écrit en vietnamien: grâce à l’aide d’un voyageur vietnamien, nous avons fabriqué un panneau qui nous a beaucoup aidé! Les vietnamiens pouvaient y lire: “Chúng tôi đang đi bộ vòng quanh thế giới, cho chúng tôi đi nhờ 1 đoạn, cảm ơn” (ce qu’on pourrait traduire par “nous voyageons à pieds autour du monde, pouvez-vous nous faire avancer, merci”).

L’hospitalité

Malgré la barrière de la langue (seuls quelques vietnamiens âgés ou de jeunes actifs dans les grandes villes parlent anglais), les vietnamiens n’ont pas hésité à nous accueillir pour une nuit ou à nous offrir un repas! Cela nous a vraiment impressionnés, nous qui pensions que les vietnamiens n’auraient pas une bonne image des français après la guerre d’Indochine…

Le Vietnam, on l’aime ou on le déteste

Cette phrase, on l’a souvent entendue: certains routards n’ont pas eu une bonne expérience du Vietnam, et ont eu l’impression d’être constamment arnaqués par des locaux pas toujours aimables. Ça n’a pas du tout été notre cas, et on pense savoir pourquoi: à l’inverse de la plupart de ces voyageurs, nous avons fui les endroits ultra-touristiques (nous ne sommes pas allés à la baie d’Halong par exemple), n’avons pas fait de tours organisés, loué de scooter ou flâné dans les boutiques de souvenirs… Mais surtout, lorsque les prix nous semblaient gonfflés, nous avons toujours négocié avec le sourire!

Le volontariat

Beaucoup de structures privées accueillent des volontaires pour donner des cours d’anglais: les familles vietnamiennes sont prêtes à payer un bon prix pour parfaire l’éducation de leurs enfants. Vous n’aurez donc aucun mal à trouver une mission de volontariat dans ce domaine – et pouvez même espérer, dans certains cas, vous faire rémunérer! Petite mise en garde: la plupart de ces structures font du vrai business sur le dos des volontaires, en remplissant des classes et empochant ainsi beaucoup d’argent… À vous de juger si le deal proposé vous convient!

Le bivouac

Avant de planter notre tente n’importe où, nous avons cherché à nous renseigner sur une quelconque réglementation concernant le bivouac: rien, zéro, nada! Mais au milieu de notre recherche, deux informations essentielles sont apparues: la première concernait le témoignage d’un voyageur qui, après avoir planté sa tente dans un champ, s’est réveillé entouré de policiers. La deuxième information concernait la propriété foncière: tout terrain est confié par l’État aux habitants. Autrement dit: un champ est forcément exploité par quelqu’un!
Fort de cette découverte, nous nous sommes donc imposés la règle suivante: toujours demander aux locaux, vivant à proximité d’un terrain parfait pour bivouaquer, si il est possible d’y planter sa tente pour la nuit! Et devinez quoi? Nous n’avons jamais eu de problèmes!

Nos coups de coeur

Avant de parler de coups de cœur au pluriel, parlons d’un coup de cœur: celui que nous avons eu pour le Vietnam, ses paysages variés, son sandwich-baguette Banh Mi, ses vieux qui vous parlent français avec le sourire, ses jeunes qui vous parlent anglais avec plaisir…  Et parmi tout cela, il y a bien évidemment eu des coups de cœur pour:

  • Les belles montagnes de Ha Giang et de la province de Cao Bang
  • Tam Coc, la baie d’Halong terrestre
  • Les grottes de Phong Nha
  • Les familles de doucs vivant sur la péninsule de Son Tra
  • Fairy stream, où on peut y admirer un canyon en marchant les pieds dans l’eau
  • L’histoire récente et ses conséquences expliquées au musée des vestiges de la guerre

Notre déception

Sans hésiter, l’accumulation des déchets – que l’on retrouve partout; sur la plage, dans la nature, en ville, par terre dans les restaurants… Pour un pays qui connaît une croissance importante, avec des grandes villes très développées, on s’attendait à mieux sur la gestion des déchets et l’éducation à la propreté!

Le Vietnam, nous t’avons aimé, et ne sommes pas prêts de t’oublier!

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

Cet article t'a plu? Dis-le nous en commentaire ou partage le!
  • 61
    Shares

Laisser un commentaire