Destination Turquie: notre guide voyage

0 Partages

Première étape de notre parcours sur le continent asiatique: la Turquie! Et quelle étape…! Paysages grandioses, patrimoine historique inestimable, autostop facile, accueil et bienveillance des locaux… Rien, mais absolument rien ne nous a déçu durant nos deux mois de périple dans cet immense pays. Entre deux repas gargantuesques de l’excellente cuisine turque, on compte bien te faire voyager dans ce pays des mille et une merveilles!


Que voir en Turquie?

Visiter Istanbul, à la croisée des mondes

Une ville chargée d’histoire, bourrée de charme, pas comme les autres… Difficile de décrire Istanbul et la douce ambiance qui y règne: un joyeux mélange crée par la rencontre de deux mondes.

Admirer les paysages exceptionnels de Turquie

La Cappadoce

Un décor de rêve que l’on ne présente plus, caractérisé par ses roches cendrées et l’envol des montgolfières aux premières lueurs du jour. Un must, qui ravira tous ceux qui n’ont pas peur de se lever tôt pour assister à ce magnifique spectacle!

Les grands lacs turcs

Sais-tu qu’en Turquie on pouvait se balader sur un lac salé, similaire au fameux Salar de Uyuni en Bolivie? (Tuz Gölü) Sais-tu que l’on pouvait se baigner dans un lac à l’eau turquoise, entouré de plages de sable blanc, surnommé les “Maldives turques”? (Salda Gölü). Eh oui! La Turquie n’a pas fini de nous étonner avec ses paysages incroyables!

Pamukkale, les terrasses du paradis

Pamukkale, ou le “château de coton” en turc… Un lieu féerique, enchanteur, qui porte très bien son nom! Et si tu te laissais tenter par une journée au paradis?

Explorer la côte turque et ses magnifiques plages

Fethiye et la baie d’Ölüdeniz

Si la ville de Fethiye nous a réservé de belles surprises, il n’en était rien comparé à la magnifique randonnée qui s’est offerte à nous, entre le village abandonné de Kayakoy et la splendide baie d’Ölüdeniz! À faire absolument!

Plages de la côte

Quelles sont belles, les plages de la région méditerranéenne!… Surtout celles situées entre Akyaka et Çıralı… Alors si tu passes dans le coin, prépare ton plus beau maillot de bain, sors ta serviette, ton masque de plongée; et pense à nous lorsque tu iras faire bronzette sur les plages de Dalyan, d’Ölüdeniz, Patara, Kaputas (notre coup de cœur!), sur la presqu’île de Kaş, l’île de Kekova ou la plage d‘Olympos

Observer les Caretta caretta

As-tu entendu parler des Caretta caretta? Il s’agit de tortues de mer, d’environ 90 cm de long pour 130 kg, évoluant dans les mers du Sud de la Méditerranée. On peut les voir à partir de début juin; les femelles remontant les plages du Sud de la Turquie pour y pondre leurs œufs dans le sable… qui écloront dès septembre! Sois curieux, mais reste responsable: on rappelle qu’il ne faut en aucun cas marcher sur des plages de nidification au risque de détruire les nids, ni prendre dans tes mains des bébés tortues au risque de les tuer!

Voyager dans les régions oubliées d’Anatolie

Des montagnes, et encore des montagnes! Si tu te rends à l’est de la Turquie, dans les régions de l’Anatolie du Sud, Sud-Est et de la Mer Noire, tu ne seras pas déçu: des massifs à perte de vue, des hauts plateaux volcaniques, des canyons impressionnants et des cascades cachées entre deux flans de montagne, recouverts de théiers.
Ne rate surtout pas la route de Malatya à Kahta en passant par Serince, la ville d’Artvin et la route entre Bayburt et Trabzon, en suivant la rivière Karadere!

Découvrir le patrimoine turc

Sur les traces de l’Anatolie antique

Troie, Assos, Bergame, Ephèse, Laodikia, Hierapolis, Afrodisias, Olympos, Termessos, Nemrut, Hattusa… On ne compte plus le nombre de sites antiques présents en Turquie! Heureusement pour nous qui adorons l’Histoire, nous avons eu l’occasion d’en visiter plusieurs: tu peux retrouver  toutes nos impressions et coups de cœur dans notre guide complet!

Ani la cité oubliée

Autrefois capitale de l’Arménie et puissante cité, idéalement située sur la route de la soie, Ani (surnommée la ville aux mille et une églises) fut plusieurs fois conquise, détruite, reconstruite… Avant d’être définitivement oubliée. Grâce à la détermination des équipes archéologiques qui s’y sont succédées, Ani a pu renaître de ses cendres – en s’ouvrant petit à petit au public et en se faisant inscrire, en 2016, sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO!

La danse des Derviches tourneurs

Une danse envoûtante et mystique, à voir absolument tous les samedis soirs au centre culturel de Konya (entrée libre, à partir de 19h).

Le monastère de Sumela (fermé depuis 2015)

Un monastère grec bien particulier… puisque construit à flanc de falaise! Un lieu imposant, qui semble flotter au-dessus du vide, dominant au détour d’une colline abrupte, une vallée verdoyante… Oui mais voilà, fermé depuis septembre 2015 pour restauration complète, nous avons dû nous résigner à annuler notre visite. Et c’est bien dommage! 

Notre hit turc

On s’est laissés envoûter par la musique du DJ turc Mahmut Orhan, et notamment son hit « Save Me » qui nous rappelle la beauté des paysages de Cappadoce…

Le saviez-vous?

La propreté à la turque

On plaçait les italiens au sommet de la propreté (rappelle-toi, le bidet italien); désormais, les turcs les ont détrôné dans notre classement! Toilettes à la turque très hygiénique (port de chaussons spéciaux pour cette pièce), bains turcs, bidet intégré aux WC standard, chaussures laissés sur le paillasson à l’extérieur, tapis de sol pour ne pas salir l’intérieur des voitures… La propreté à la turque, c’est un autre niveau!

Entre traditions et modernité

D’un côté, un pays moderne; de l’autre, une population partagée entre progrès et traditions… C’est toute l’ambiguïté de la Turquie! Ne t’étonnes pas si, dans une même journée, on te demande « si tu es marié » et que l’on t’offre, plus tard, un verre d’alcool – dans un pays majoritairement musulman!

Des dramas et des Kaïnanas

Les Turcs sont fans de dramas: des sitcoms à l’intrigue démesurée, aux histoires d’amour impossibles, sur fond de guerre des familles… Le must? Lorsque la Kaïnana, cette odieuse belle-mère, fait vivre un enfer à sa belle-fille…

Une partie de Tawla?

Tawla, ou backgammon, est un jeu de table très ancien – mais surtout très répandu en Turquie! Tu trouveras plus d’un plateau de Tawla, avec ses pions et dés, dans un café turc… et bien évidemment des joueurs pour te défier!

… ou d’Okey?

Si tu n’es pas très à l’aise avec le Tawla, essaie-toi au Okey: un jeu se présentant comme un scrabble, mais joué comme un rami avec des chiffres!

Un chapelet et des hommes

As-tu remarqué ces petits chapelets sur un bazar, enroulés autour de la boîte de vitesse ou portés au poignet d’un homme? Le tespih (chaîne de prières) se décline avec toutes les variétés de pierres précieuses, mais surtout avec des turquoises (pierres turques)!

Se protéger du mauvais oeil

Afin de se protéger du mauvais oeil, les turcs accrochent à leur maison, leurs clés, ou autour du cou une amulette appelée Nazar boncuk – un oeil bleu peint sur du cristal bleu marine. On les trouve également dans les voitures, dans les arbres et même sur des vêtements de bébé!

Un petit-dejeuner gargantuesque aux airs de Méditerranée

Eh oui, le choc culturel commence pour nous dès le petit-déjeuner: des concombres, des tomates, des olives, du fromage, des œufs et du thé noir (turc bien sûr). Français, oublie tes tartines briochées, tes confitures et tes croissants: en Turquie, le petit-déjeuner se déguste plutôt salé!

Problèmes de compréhension

Après les Bulgares et leurs signes de tête inversés aux nôtres, nous voici perplexes devant des Turcs qui claquent leur langue en signe de négation (signe qui serait mal perçu en France)! Au delà de ce nouveau code socio-culturel pour nous, nous avons appris que les hommes turcs, quand ils sont proches, se saluent en se touchant la tête d’un côté, puis de l’autre (on n’est pas loin de la bise à la française!). Comme disent les Turcs, nous sommes « restés comme des Français » (Fransız kalmak) – leur expression favorite pour signifier que la personne ne comprend rien, ou n’a pas suivi le cours de la discussion à laquelle elle vient de prendre part. Les français diront « c’est du chinois », les anglais, eux, préféreront dire que cela sonne grec (« this sounds all Greek to me »). À chaque langage « sa tête de turc »! 

De l’eau de Cologne et des loukoums

Mais que viennent faire les loukoums et de l’eau Cologne ensemble? Eh bien, réponse très simple: tu en trouveras dans presque tous les salons turcs. Attention à ne pas te tromper dans l’ordre des choses: d’abord les loukoums, puis frottement des mains à l’eau de Cologne!

Le voyage alternatif en Turquie

Le budget

Avec un coût de la vie plutôt bas, et sans compter sur la générosité naturelle des locaux, tu peux partir en Turquie l’esprit (et le portefeuille) tranquille! Et afin d’économiser un peu plus, tu peux acheter ta nourriture sur les marchés, aux vendeurs de rue ou dans les petites boutiques de restauration rapide. Souvent peu chère et de bonne qualité, tu feras aussi voyager tes papilles grâce à la cuisine turque

Bon à savoir: les prix courants!
– un pide végétarien: 12 lires
– une pinte de bière: 16 lires

L’autostop

L’autostop est très répandu en Turquie, tu n’auras aucun problème à arrêter une voiture! Tu peux également utiliser les domuş, ces mini-bus locaux qui ne coûtent pas grand-chose. Attention toutefois si tu es une autostoppeuse solo: on préfère te mettre en garde! Sois plus vigilante lorsque tu fais de l’autostop en Turquie, les mésaventures ne sont pas rares… même en voyageant à deux, j’ai reçu une drôle de proposition!

L’hospitalité

Leur réputation n’est plus à faire: les turcs sont des hôtes exceptionnels et avides de rencontrer des voyageurs!  Tu seras très facilement contacté en postant des annonces publiques sur les réseaux d’hospitalité connus ou les groupes Facebook Interrail Türkiye ou CouchTurkey

Nos coups de coeur

Et voilà, il est déjà temps de te laisser avec nos coups de cœur turcs… On espère que cela t’a donné envie de visiter cet immense pays et de découvrir ses richesses, son histoire, sa culture, ses paysages incroyables et ses habitants généreux! À titre personnel, nous garderons de très bons souvenirs de: 

  • Istanbul
  • La Cappadoce
  • La côte méditerranéenne, d’Akyaka à Çiralı
  • Les régions montagneuses de l’Anatolie orientale, incluant les sites de Nemrut et d’Ani

Prochaine étape pour nous: suivre la route de la Soie, et traverser le Moyen Orient et l’Asie centrale, toujours en stop!

En savoir plus sur la Turquie:

* Article rédigé d’après notre expérience personnelle *

0 Partages
Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *